Actualité de l'AFS


  • La prochaine feuille d’Info (n°132) paraîtra à le 28 février 2011.



  • A tous les membres de l'AFS

    Les inscriptions au Congrès de Grenoble 2011 sont maintenant ouvertes : le formulaire d’inscription est disponible. Il permet de s’inscrire, mais aussi si ce n’est pas déjà fait, d’adhérer à l’AFS.

    En effet, ce congrès n’est pas celui d’une institution académique, mais celui d’une association et ce sont ses membres qui sont rassemblés avec plusieurs objectifs :

    - au sein des RT / GT (Réseaux thématiques ou Groupes de travail, ou groupes constitués à l’occasion du Congrès), discuter de communications et faire avancer le savoir sur des thèmes spécifiques dans sept sessions de 2h les après-midi du mardi 5 au vendredi 8 juillet. Les projets de communications sont en cours d’acceptation par les RT/GT : les résumés des communications acceptées devront être bientôt enregistrés directement sur le site (l’ouverture et le mode d’emploi feront l’objet d’une annonce spécifique dans quelques jours). Je rappelle que comme au Congrès précédent, chaque membre de l’AFS peut présenter deux communications au maximum dans le Congrès, que chaque communication ne peut être présentée sur place que par trois auteurs au maximum (les auteurs multiples non communicants seront cependant cités dans le livre du congrès dans un index spécifique).

    - mardi 5 juillet : ouverture du congrès

    Andrew Abbott, sociologue (Université de Chicago), héritier de l'École de Chicago introduira le congrès. Spécialiste de l’analyse des professions, il a récemment travaillé sur les professions académiques. Son intérêt pour la dimension temporelle de l'action située le rend particulièrement apte à traiter de l’innovation, thème de notre congrès. Parmi ses livres récents : Time Matters, On Theory and Method, Chicago, Univ. of Chicago Press, 2001, voir aussi sa page personnelle.

    - mercredi 6 juillet : cette matinée sera consacrée à des Etats généraux de la sociologie. La situation actuelle nécessite une réflexion collective approfondie qui devrait nous permettre d’envisager des actions pour permettre à la sociologie de jouer son rôle dans la société.

    - jeudi 7 juillet : le matin nous ouvrirons un premier cycle de séances semi-plénières menées en parallèle et organisées par divers RT/GT. En deuxième partie d’après-midi se tiendra l’Assemblée générale de l’AFS (suivie d’une soirée festive).

    - vendredi 8 juillet : le matin, deuxième cycle de semi-plénières.

    ***

    La procédure d’inscription en ligne est particulièrement simple pour les membres déjà inscrits de l’AFS puisqu’il leur suffit d’indiquer leur nom et leur adresse électronique. S’ils ne sont pas à jour de leur cotisation, les deux opérations d’adhésion et d’inscription seront faites ensemble.
    Les tarifs ont été calculés au plus juste, en particulier pour les doctorants : pour faciliter la gestion du congrès, les tarifs sont minorés jusqu’à la date du 15 mai afin que le plus grand nombre possible de personnes s’inscrivent avant cette date.

    Tarif d'inscription
    Avant le 15 mai 2011
    A partir du 15 mai 2011
    Tarif normal
    100 €
    130 €
    Tarif réduit*
    45 €
    60 €

    * Le tarif réduit s’applique aux situations de doctorants non-allocataires ou de sociologues en recherche d’emploi.

    Plusieurs possibilités sont proposées pour le paiement :
    - paiement en ligne
    - paiement par chèque (à envoyer à l’AFS, 59/61, rue Pouchet, 75017 - PARIS)
    - paiement par bon de commande : cette procédure administrative qui entraine des frais de gestion, est majorée de 20 € par bon de commande afin que différentes inscriptions puissent être mises sur un seul bon de commande. De ce fait les inscriptions sur un bon de commande collectif restent au tarif indiqué.

    ***

    Ce congrès de Grenoble sera un moment fort de la sociologie française dont les retombées se feront sous diverses formes : livre du Congrès, disponible à l’ouverture et où se trouveront tous les résumés de communications ainsi que le programme des matinées. La séance d’ouverture et plusieurs semi-plénières seront filmées et feront l’objet d’une diffusion spécifique.

    Mais c’est au plan intellectuel, scientifique et politique qu’il faut envisager l’impact du congrès : nous devrons avoir à cœur de faire des propositions scientifiques qui à la fois s’inscrivent dans une tradition intellectuelle spécifique (celle de chacun de nos RT/GT) mais qui soient au cœur des préoccupations de la société actuelle qui a besoin d’une analyse telle que la pratique la sociologie.

    D’un point de vue plus interne à la profession, nous aurons besoin de réfléchir sur son organisation, sur le rôle dévolu à la formation universitaire, sur le rôle des praticiens de la sociologie, sur l’impact que nous pouvons avoir dans la société. La situation est difficile  et si nous pouvons l’analyser avec nos ressources spécifiques de sociologues, pour l’action, nous sommes comme tout un chacun : sans forces si nous sommes isolés, efficaces si nous savons dépasser notre individualisme et associer nos efforts vers un but commun. C’est ce que nous pouvons encore nous souhaiter pour ce congrès bientôt proche.

    Philippe Cibois
    Présidentde l'AFS



    Communiqué conjoint de l'ASES et de l'AFS
    (24 janvier 2011)

    L’Association des sociologues enseignants du supérieur (ASES) et l’Association française de sociologie (AFS) viennent de prendre connaissance d’une deuxième accusation de plagiat concernant notre collègue Ali Aït Abdemalek, vice-président A de la dix neuvième section du CNU.

    La première était d’une catégorie particulière, puisque ce plagiat semble avoir finalement été légitimé par le plagié, Edgar Morin. Cette « reprise » de plusieurs pages pose pourtant problème : que dirait le CNU d’un dossier de candidat à la qualification ou à la promotion constitué d’écrits ainsi empruntés ?

    Mais le cas qui nous est soumis aujourd’hui est encore plus grave : il s’agit d’un plagiat évident de l’ouvrage Introduction à la sociologie de Michel De Coster , Bernadette Legros-Bawin et Marc Poncelet, comme le montre le document ci-dessous.

    Ces plagiats avérés exigent que Ali Aït Abdelmalek démissionne sur-le-champ de la 19ème section du CNU. D’une part parce qu’il n’a plus aucune légitimité pour expertiser les dossiers qui lui sont confiés au CNU. D’autre part parce qu’il devra assumer ses responsabilités et assurer sa défense.

    En tout état de cause, l’ASES et l'AFS demandent au Président de la 19 e section du CNU de faire en sorte que Ali Aït Abdelmalek quitte ses fonctions. Nos deux associations souhaitent également qu’un débat s’engage au niveau de la conférence des présidents de la CNU (CP CNU) sur la question du plagiat. Elles appellent les membres du CNU et des autres instances d'évaluation à la plus grande vigilance face à ces pratiques qui risquent de s’intensifier dans le nouveau contexte d’évaluation des universités, des laboratoires de recherche et des enseignants-chercheurs.

    Lire la comparaison d’extraits du livre de Michel de Coster, Marc Poncelet, Bernadette Legros-Bawin, Introduction à la sociologie, Bruxelles, De Boeck université, 2006, 6e ed. avec Ali Aït Abdelmalek, Edgar Morin, sociologue de la complexité, Rennes, Apogée, 2010.

    Texte adopté par
    le Conseil d’administration de l’ASES et
    le Comité exécutif de l’AFS.


    Communiqué conjoint de l'AFS et de l'ASES :
    soutien à Agnès Heller

    Il n’est donc pas que la presse à être menacée en Hongrie depuis l’accession de Viktor Orban à la tête du gouvernement. Ce sont aussi les intellectuels et les chercheurs que l’on veut museler, ceux en tout cas qui sont critiques par rapport à la nouvelle loi, liberticide, sur les médias, ceux qui n’adhèrent pas au nationalisme exacerbé des nouveaux dirigeants du pays.

    Ágnès Heller, philosophe et sociologue, disciple de György Lukács, fait l’objet d’une campagne ignominieuse du quotidien Magyar Nemzet, très proche du pouvoir, qui l’accuse, ainsi que quatre de ses collègues d’avoir indûment perçu 450 millions de forints (environ 1,6 M d’euros) pour ses recherches.

    L’intérêt des recherches entreprises est contesté mais au-delà, c’est bien la personnalité d’Ágnès Heller qui est violemment mise en cause, accusée en particulier de salir l’image de la Hongrie parce qu’elle critique la loi sur les médias et la dérive autoritaire du pouvoir. Au-delà de l’anti-intellectualisme des attaques, celles-ci sont aussi clairement teintées d’antisémitisme.

    L’Association Francaise de Sociologie (AFS) et l’Association des Sociologues Enseignants du Supérieur (ASES) demandent que cette campagne de presse contre notre collègue Agnès Heller cesse et que la liberté de la recherche soit, conformément à l’article 13 de la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne, garantie en Hongrie.

    Lire quelques références à propos d'Agnès Heller...


    Chers collègues,

    À l’heure à laquelle vous réfléchissez probablement au(x) communications(s) que vous allez rédiger pour le Congrès de l’AFS, je me permets de vous rappeler les services que peut vous rendre notre revue Socio-logos.
    La revue Socio-logos est référencée dans le périmètre de scientificité de l’AERES, bref « elle compte ».
    Socio-logos peut publier un article et sa traduction en Anglais, ce qui est très intéressant pour les jeunes chercheurs, les labos disposant de plus en plus souvent de budget de traduction.
    Le contenu de Socio-logos est bien « engrangé » (harvested) par les moteurs de recherches.
    La revue est en accès gratuit, y compris hors milieux sociologiques.
    Elle est bien consultée et lue, certainement plus que certaines revues papier.
    Bref, nous disposons là d’un très bon instrument pour la diffusion de nos travaux, parfois sous-utilisé.
    Je vous signale, dès avant le congrès, que la formule du dossier thématique (avec une expertise l’interne et une expertise externe en double aveugle) est particulièrement adaptée pour publier des semi-plénières sou des sessions thématiques. Mais que nous souhaitons aussi recevoir davantage de varias.

    (Lire le sommaire du numéro 5, 2010).

    Bien cordialement
    Pour le comité de rédaction
    Lise Demailly.

Haut de page

Vie des réseaux thématiques


Appels à communication


Séminaires, rencontres, journées d'études

Colloques, congrès


  • Le programme définitif du colloque « La santé, quel travail!? Santé et maladie, entre définitions savantes et pratiques professionnelles », organisé par le réseau GERMES-SHS (Groupe d'échanges et de recherches sur la médecine et la santé en sciences humaines et sociales) et la Maison des Sciences de l'Homme Ange-Guépin, est disponible.

  • L’ANACT (Agence Nationale pour l'Amélioration des Conditions de Travail) et Pacte, unité de recherche du CNRS et de l’Université de Grenoble, organisent le 3ème congrès francophone sur les troubles musculosquelettiques « Echanges et pratiques sur la prévention », au WTC de Grenoble avec le soutien de l’INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité), IRSST (Institut de Recherche Robert-Sauvé en Santé et en Sécurité du Travail), la CC-MSA (Caisse Centrale de la Mutualité Sociale Agricole).

  • Le mage, le Global COE Université de Tohoku, le Groupe de recherche Migrations internationales et genre (image) et la Société franco-japonaise d'études sur les femmes organisent un colloque sur le thème « Care, migrations internationales et genre » à la Maison Franco-Japonaise de Tokyo.

  • Appel à communication pour le Colloque scientifique international « Gouverner et administrer des espaces sous tension. Ports et communautés portuaires d’Europe en mutation ». Ce colloque s’inscrit dans le cadre de Journées internationales sur la gouvernance et les communautés portuaires en Europe, organisées à l’Ecole Nationale Supérieure Maritime, à Nantes. Il sera donc suivi d’une journée de conférences et de tables-rondes autour d’acteurs entrepreneuriaux et institutionnels de différentes places portuaires européennes. Les propositions devront être envoyées avant le 15 mars 2011.



Publications signalées par leurs auteurs


Publications périodiques



Postes à pourvoir, appels d'offres


  • Campagne d’emplois enseignants 2011. Fiche de poste pour le concours d’un poste de professeur(e) de sociologie dont l’intitulé est « sociologie des questions sociales et de santé » du département de sociologie de l’Université de Bretagne Occidentale de Brest.

  • Appel à candidatures internes et externes pour un poste d’attaché(e) de recherche/formateur(trice) DEIS (CDI, temps plein.

  • L’Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée et Corse propose un emploi sur la thématique sociologie et gouvernance locale.

  • En 2011, l'Inra recrute 53 chercheurs par voie de concours pour renforcer ses équipes. Ces recrutements sont ouverts aux titulaires de doctorat dans des disciplines scientifiques variées telles que la biochimie, la biologie, la génétique, l'écologie, la génomique, les mathématiques, la physiologie, la microbiologie, l'économie, les sciences forestières, les sciences de l'environnement, la sociologie, les sciences des productions animales, l'informatique, la chimie, les neurosciences, l'entomologie, les statistiques, la virologie et bien d'autres encore… L'Inra offre notamment 1 profil en sociologie portant l' intitulé suivant : Sociologie des risques sanitaires liés aux pesticides. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 24 février 2011.

  • Dans le cadre de la subvention que lui accorde la Région Île-de-France, l'Institut Émilie du Châtelet lance trois appels à candidatures pour l'attribution d'allocations doctorales et post-doctorales. Ces allocations sont destinées à soutenir des recherches menées sur les femmes, le sexe ou le genre dans un établissement de recherche et d'enseignement supérieur de la Région Île-de-France.

  • Le Centre Etudes et Prospective du Groupe Alpha recrute un post-doctorant spécialisé sur les questions de l’emploi et du travail (sociologue, économiste, gestionnaire, voire juriste).

  • La Bibliothèque nationale de France lance un appel à chercheurs 2011-2012. L'appel à chercheurs de la BNF s'adresse aux masterants et doctorants français et étrangers, ayant un diplôme en projet / en cours, dans toutes les disciplines, et inscrits dans un établissement français de recherche. Cet appel à chercheurs propose des travaux sur les collections de la BNF ou les moyens de les valoriser, en lien avec une recherche universitaire. Huit chercheurs associés et deux chercheurs invités (10 000 euros sur une année) sont sélectionnés chaque année. Date limite de candidature : 30 mars 2011.




Divers