Séminaires, rencontres, journées d'études

Les Métiers de la Ville (séminaire de recherche RT1)

Jeudi 20 mars 2014 14h - 17h (IFSTTAR - Marne la Vallée)

Les professionnels de la production, de l'adduction et de la distribution d'eau


Séminaire de recherche du LABEX "Futurs Urbains" Les Métiers de la Ville

Sandrine VAUCELLE

  • La délégation de service public de l'eau du point de vue de la collectivité locale et du point de vue de l'entreprise délégataire

Clément FRENOUX

  • Les entrepreneurs d'eau au Cambodge

Laure CRIQUI

  • Les ingénieurs des réseaux d'eaux à Lima

Sarah BOTTON

  • Petits opérateurs de l'eau en Afrique de l'Ouest

 

Séance suivante : 15 mai 2014 14h Les travailleurs de l'assainissement, des égouts, de l'épuration


Contact : Charles GADEA charles.gade@uvsq.fr / Reinhard GRESSEL reinhard.gressel@ifsttar.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

Séminaire du GRETS du 1er Avril 2014 : L'Europe du 19ème traversée par des controverses : une histoire du risque technologique avec : Jean-Baptiste FRESSOZ, Centre Alexandre Koyré - CNRS - EHESS

Le prochain séminaire du GRETS aura lieu le Mardi 1er Avril 2014 de 9 h 30 à 12 h 30  à la Maison Suger, 16-18 rue Suger, Paris 6ème, Métro Saint-Michel,

 

autour du thème :L'Europe du 19ème traversée par des controverses : une histoire du risque technologique

avec : Jean Baptiste FRESSOZ,

Centre Alexandre Koyré (CNRS-EHESS)

Les séminaires du GRETS sont des séminaires ouverts, sans inscription préalable, dans la limite des places disponibles.

isissez ici le texte de votre annonce...

"L'idée de guérison et de rétablissement en santé mentale. Approches croisées des controverses et des vécus expérientiels"

Journée d'étude organisée sous la responsabilité de Catherine Dechamp-Le Roux à Lille le 19 mars, intitulée "l'idée de guérison et de rétablissement en santé mentale. Approches croisées des controverses et des vécus expérientiels", et qui se déroulera à la MESHS de Lille, 2 rue des Canonniers, 59000 Lille.

Le programme de cette journée est en fichier joint et des précisions sur l'argumentaire est à cette adresse :

http://www.meshs.fr/page.php?r=161&id=2260&lang=fr

Les rapports sociaux de genre, race et classe dans les représentations médiatiques et la médiatisation-14 mars 14h30-17h Pouchet

 

La prochaine séance du séminaire du RT 24 de l’AFS

« Genre, Classe, Race. Rapports sociaux et construction de l'altérité »

aura lieu le

vendredi 14 mars,

de 14h30 à 17h


Salle de conférences de l’UPS Pouchet
59-61 rue Pouchet 75017
(métro Brochant ou Guy Môquet)

Elle portera sur:

 

« Les rapports sociaux de genre, race et classe

dans les représentations médiatiques et la médiatisation »

 

 

Intervenantes:

Marion Dalibert (Université de Lilles 3, GERIICO) marion.dalibert@gmail.com

Nelly Quemener (Université Sorbonne Nouvelle, CIM – équipe MCPN)

 nellyquemener@gmail.com

 

Résumé

Cette intervention propose une réflexion théorique et méthodologique sur l’analyse combinée des rapports sociaux de genre, race, classe dans les médias. Ces derniers sont appréhendés comme un lieu de conflits autour de la définition et signification des termes du débat public, ainsi que de la représentation des groupes sociaux. Ils nous intéressent en tant qu’ils participent à la configuration des imaginaires sociaux et rendent intelligibles les évènements et les groupes formant la société. Deux dimensions retiendront notre attention. Premièrement, les représentations médiatiques envisagées en tant que lieu de production et de fixation des identités. Il s’agit ici d’interroger les lexiques, les répertoires, les styles de vies, participant à construire l’image des groupes sociaux et des relations entre les groupes, et à travers eux, à forger et déplacer les hiérarchies. Deuxièmement, la médiatisation des problèmes publics, envisagés comme le lieu de sélection et définition des termes du débat public. Il s’agit dans ce cas de mettre au jour l’accès différencié à la parole publique des différents groupes selon leur catégorie et position sur la structure sociale, et les régimes de visibilité et d’invisibilité qui en découlent. Ces deux problématiques seront illustrées par des travaux récents qui rendront compte de l’intérêt d’adopter une approche intersectionnelle des médias pour l’analyse de la production discursive des catégories et des relations entre les groupes.

 

Séminaire ouvert à tous et à toutes

Demi-journée d'études sur l'enfance, « Sentiments et émotions »

 

Dans la lignée de deux journée d'études internationales organisées les 23 et 24 mai 2013, nous proposons de prolonger les échanges sur le processus de constitution de l’enfance et des enfants comme objets d’étude à part entière. Nous souhaitons notamment interroger l’histoire et la nature de leur inscription disciplinaire ainsi que l’émergence d’approches pluri ou non disciplinaires qui cherchent à définir, explicitement ou en creux, l'enfance comme un nouveau champ de recherche.

 

 Une première demi-journée d'études intitulée "Sentiments et émotions" aura lieu le 27 mars 2014 de 14h à 17h à l'EHESS (Bâtiment Le France, 190 avenue de France, Paris 13ème, Salle 638)

 

 

Une deuxième demi-journée "Parentés" se déroulera le 7 avril, et une dernière "Politique", dont la date reste à déterminer.

Nous terminerons par une journée d'études conclusive courant 2014.

 

 

 

 

 

 

 

 

Fichier attaché: 

Rencontre-débat La Jordanie contestataire. Militants islamistes, nationalistes et communistes

Rencontre-débat autour de l’ouvrage de Pénélope Larzillière, La Jordanie contestataire. Militants islamistes, nationalistes et communistes (Actes Sud, 2013), le mercredi 12 mars à 18H.

La présentation sera suivie d'un débat avec Hamit Bozarslan (EHESS).

Centre universitaire des Saints Pères

Bâtiment Jacob- salle J202

45 rue des Saints Pères - 75006 Paris

Activités physiques, santé et bien-être dans les territoires défavorisés.

Activités physiques, santé et bien-être

dans les territoires défavorisés.

Les sciences sociales au service de la santé

Journée d'étude à Strasbourg

 Mercredi 16 avril 2014,

Maison interuniversitaire des sciences de l’homme d’Alsace (MISHA),

Salle de conférence, 10h-18h.


Capacité d’accueil : 100 places

 

Présentation :

La littérature épidémiologique met en avant les bénéfices des activités physiques pour la santé, au niveau médical, mais aussi dans un sens global. Fortes de cette assise scientifique, les politiques publiques nationales et locales lancent ainsi, depuis quelques années, de nombreux programmes de prévention dans le secteur du « sport-santé », notamment dans les territoires défavorisés.

L’équipe de recherche Sport et sciences sociales de l’Université de Strasbourg est spécialisée sur les thématiques d’intégration et d’éducation par le sport, particulièrement auprès des milieux et quartiers populaires. Depuis 2011, elle initie des programmes de recherche d’envergure (IDEX, ARS, MFA) pour contribuer à mieux comprendre les enjeux et les processus à l’œuvre au niveau de ces orientations politiques, sociales et sportives à différentes échelles territoriales.

Cette journée d’étude vise à discuter les premiers résultats de ces enquêtes dans une perspective élargie, ouverte à la fois à la communauté académique (étudiants, enseignants, chercheurs), mais également aux mondes professionnels, sportifs, médicaux et éducatifs (éducateurs, agents territoriaux, responsables associatifs, professionnels de la promotion de la santé, médecins, professeurs EPS).

9h30 : Accueil des participants

10h : Introduction et mot d’accueil

10h15- 12h15 : Présentation du programme de recherche IDEX apsapa.eu

Discutants : Jean-Christophe WEBER, PU-PH, IRIST, Strasbourg et Fabienne LEMONNIER, Chargée de mission, INPES, Paris.

Titre : « Bougez-vous. Soyez heureux. Réflexion critique sur une éthique du bonheur par l’activité physique »

Gilles VIEILLE MARCHISET, PR, E3S, Université de Strasbourg.

Titre : « Les usages sociaux des activités physiques dans une perspective de santé. Analyse des pratiques et des représentations parmi des enfants de quartiers populaires en Europe ».

Monica ACETI, IGR, E3S, Université de Strasbourg et Université de Fribourg, Suisse.

12h15-13h45 : Déjeuner libre

13h45-15h30 : Présentation du programme de la recherche-intervention sur l’action « Bien manger, Bien bouger, Bien vieillir » en Alsace.

Discutants : Jean-Philippe VIRIOT-DURANDAL, MCF-HDR, GEPECS, Université de Paris-Descartes et Université de Franche-Comté et Thibauld MOULAERT, CS, Université de Louvain, Belgique et Stéphane FAVRET, Mutualité française d’Alsace.

Titre : « Activités physiques de santé, territoires et sensibilisation des personnes âgées : une recherche interventionnelle sur le programme "Bien manger, bien bouger, bien vieillir" de la Mutualité Française Alsace (MFA) »

Elodie WIPF, IGE, E3S, Université de Strasbourg.

15h30-16h : Pause-Café.

16h-17h45 : Présentation du programme de recherche « La prescription médicale d’activité physique : quels effets sur la santé des strasbourgeois ? »

Discutants : Claire PERRIN, MCF-HDR, CRIS, Lyon et Alexandre FELTZ, Médecin généraliste, Strasbourg

Titre : "Maladies chroniques et activités physiques. Rapports à la pratique des bénéficiaires du dispositif « sport/santé sur ordonnance » à Strasbourg"

William GASPARINI, PR, E3S et USIAS, Université de Strasbourg,

Sandrine KNOBE, IGR, E3S, Université de Strasbourg.

17h45 : Regard d’Outre-Rhin

Elke GRIMMINGER, PR, Université de Hambourg, Allemagne

18h : Synthèse et perspectives.

Gilles VIEILLE MARCHISET, PR, Université de Strasbourg.

En présence de Catherine FLORENTZ, PR, Vice-Présidente à la recherche, Université de Strasbourg (sous réserve).

Renseignements : Gilles VIEILLE MARCHISET, vieillemarchiset@unistra.fr


Inscription gratuite et obligatoire : Lisa LEFEVRE, lisa.lefevre@espe.unistra.fr

Activités physiques, santé et bien-être

dans les territoires défavorisés.

Les sciences sociales au service de la santé

Journée d'étude à Strasbourg

Mercredi 16 avril 2014,

Maison interuniversitaire des sciences de l’homme d’Alsace (MISHA),

Salle de conférence, 10h-18h.

Capacité d’accueil : 100 places

Fiche D’inscription

Nom :

Prénom :

Structure :

Fonction :

Courriel :


A renvoyer à Mme Lisa LEFEVRE, lisa.lefevre@espe.unistra.fr



Journée d’études du RT5 Approches localisées de la stratification sociale : Quelles données, quels indicateurs, quelles perspectives théoriques, pour une approche localisée en termes de classes, 3 Avril 2014

Journée d’études du RT5 (classes, inégalités, fragmentations) de l’association française de sociologie

Approches localisées de la stratification sociale :

Quelles données, quels indicateurs, quelles perspectives théoriques, pour une approche localisée en termes de classes ?

3 Avril 2014

Grande salle du site CNRS Pouchet

59 rue Pouchet 75017 Paris

 

 

Alors que la construction d’une nomenclature européenne suscite de nombreux débats (Pénissat, 2012 ; Brousse, 2012), et qu’un outil comme les PCS apparaît quelque peu marginalisé dans les grandes enquêtes et publications de l’Insee (Pierru et Spire, 2008), cette journée entend placer la focale sur les approches localisées de la stratification sociale et sur les outils mobilisés par les chercheurs pour appréhender, à des niveaux géographiques fins, les groupes sociaux.

Des travaux récents ont montré ce qu’apporte une analyse localisée pour saisir de façon dynamique les frontières des classes sociales et la structuration des rapports de classes (Cartier, Coutant, Masclet et Siblot, 2008 ; Tissot, 2011). L’intérêt est donc grand de disposer de données localisées pour objectiver la composition sociale à des échelles non nationales.

Mais il y a des limites : les données localisées peuvent tout autant donner l’illusion qu’il y aurait une autonomie du local que conduire à privilégier des descriptions fractionnées de l’espace social (représenté comme ensemble de groupes ou de sous-groupes) au détriment  de lectures en termes de rapports de classes (mettant l’accent sur l’aspect relationnel et conflictuel de cet espace).

Cette journée d’études vise à explorer deux types de questionnement :

-          Quels outils ou données quantitatives peuvent permettre d’approfondir ces réflexions ? Quelles sont les limites de ces approches quantitatives d’analyse des classes sociales ?

 

-          Quelles articulations ces approches localisées de la stratification sociale peuvent-elles composer avec des approches ethnographiques et/ou macro-sociales de la structure sociale ?

Jean-Luc DESHAYES, Violaine GIRARD, Gilles LAFERTE, Ana PERRIN-HEREDIA

 

.

"Vices et vertus de l'excellence", Deuxième matinale de l'IFRIS, le 27 mars 2014, 9h00-10h30, CNAM Paris

"Vices et vertus de l'excellence"

Deuxième matinale de l'IFRIS, le 27 mars 2014, 9h00-10h30, CNAM Paris

L’Institut Francilien Recherche Innovation Société (IFRIS), avec le soutien du Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) et de l’université Paris-Est (UPE), a le plaisir de vous convier à la deuxième séance de ses matinales.

Conçus comme un lieu de débats et de confrontations d'idées autour de résultats de recherche et de publications récentes, ces rendez-vous mensuels sont l’occasion de rencontres privilégiées, et parfois inattendues, entre les chercheurs de l’IFRIS et différents types d’acteurs (académiques, journalistes, responsables de l’administration, membres de la société civile, ...).

Programme

Jeudi 27 mars 2014, de 9h00 à 10h30 – Vices et vertus de l'excellence

Au tournant des années 2000, les pays d’Europe occidentale, comme beaucoup d’autres, développent des politiques d’enseignement supérieur dont ils attendent à la fois une meilleure performance scientifique et une source de maîtrise de la dépense publique d’enseignement supérieur. Ces politiques cherchent à promouvoir "l'excellence" mesurée par des indicateurs de performances et par les classements internationaux. Après une décennie, que sait-on des effets de ces politiques ? Accompagnée d’une équipe de chercheurs européens, Catherine Paradeise, sociologue et professeure émérite à l’université Paris-Est Marne-la-Vallée, a consacré ces quatre dernières années à ces questions dans le cadre du projet de recherche PrestEnce. S’appuyant sur de solides enquêtes de terrain, elle viendra présenter les résultats de cette étude et débattre de la question en présence de :

  • Christine Musselin, directrice scientifique de Sciences Po, ancienne directrice du Centre de sociologie des organisations (de février 2007 à mai 2013)
  • Jean-Yves Mérindol, président de Sorbonne Paris Cité, ancien conseiller Enseignement supérieur et recherche à la présidence de la République (de mai 2012 à octobre 2013) et ancien directeur de l’École normale supérieure de Cachan (de 2009 à 2012).

L’inscription est obligatoire : rust@ifris.org

Accès : Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM), Salon d’honneur (Accès 37, 1er étage, Salle 50 Honneur), 2, rue Conté - 75003 PARIS (Métro Arts-et-Métiers, lignes 3 et 11). 

Plus d'informations : http://ifris.org/actualites/deuxieme-matinale-de-lifris/

« Territoires et espaces sociaux des classes moyennes »

« Territoires et espaces sociaux des classes moyennes.

Actualité des débats autour des travaux de Catherine Bidou-Zachariasen »

IRISSO CNRS - Université de Paris Dauphine

Vendredi 14 mars 2014- 9.30 – 16.00

Salle A 304

 

Comité organisateur de la manifestation :  Christian Azaïs (IRISSO & Revue Espaces et Sociétés), François Cusin (IRISSO), Dominique Damamme (IRISSO), Dominique Fougeyrollas (IRISSO), Joëlle Jacquin (Revue Espaces et Sociétés)

 

 

Séminaire « Ethnographie, pratiques, structures sociales » ( EHESS / CURAPP)

Séminaire «  Ethnographie, pratiques, structures sociales »

Séminaire organisé par Bruno Ambroise (CR CNRS CURAPP), Rémy Caveng (MCF Amiens CURAPP), Sylvain Laurens (Maître de conférences), Romain Pudal (CR CNRS CURAPP),

Aux jours indiqués, le mardi de 17h à 19h, salle 1 
105 bd Raspail 75006 Paris (mardi 17h-19h).

Les enquêtes relevant de l’observation participante voire de véritables ethnographies ont connu depuis quelques années un regain de vigueur incontestable dans les sciences sociales et alimenté nos connaissances de multiples univers sociaux. Face à cet intérêt soutenu pour le travail de terrain, plusieurs questions méritent d’être posées : à quelles sources théoriques (sociologiques, philosophiques, ethnologiques…) et méthodologiques puisent ces travaux ? Dessinent-ils des programmes de recherche radicalement différents d’autres méthodes sociologiques et comment les caractériser ? Le travail d’enquête empirique, minutieux et incarné, implique-t-il nécessairement une rupture avec des analyses sociologiques fournissant des modes d’objectivation des mondes sociaux – en termes d’institutions, de classes sociales, de structures sociales ou de rapports de domination… ? Associant sociologues, philosophes et historiens, le séminaire aborde ces différents thèmes en mêlant études de cas et réflexions plus théoriques.


Séance 1 - 4 février

Organisateurs du séminaire

Introduction collective

Séance 2 – 4 mars

Laurent Perreau

Séance autour de l’ouvrage dirigé par D. Cefaï et L. Perreau, Erving Goffman et l’ordre de l’interaction. Discutant : Rémy Caveng


Séance 3 - 11 mars

Nicolas Mariot

« Peut-on se passer de la notion d'agency en sociologie ? »


Séance 4 - 18 mars

Sylvain Laurens

« Les Cultural Studies et la tentative d’une ethnographie des résistances culturelles.  Retour sur l’enquête de Paul Willis, Learning to labor »


Séance 5 - 25 mars

Alban Bensa

Séance sur Jean bazin « Des clous dans la Joconde »

Discutant : Bruno Ambroise


Séance 6 - 1er avril


Mathieu Hauchecorne

« Une ethnographie des idées politiques est-elle possible? »


Discutant : Romain Pudal

 

Séminaire du RT35 "Sociologie du monde associatif"

La première séance du séminaire du réseau "Sociologie du monde associatif" (RT-35) de l'AFS se tiendra le jeudi 27 mars de 16h à 18h au Conservatoire national des arts et métiers, salle  21.2.43*.

 

Matthieu Hély et Pascale Moulevrier présenteront leur dernier ouvrage :

"L'économie sociale et solidaire : de l'utopie aux pratiques"

 

La discussion sera introduite par Vérène Chevalier et Fanny Darbus.

Le séminaire est ouvert à toutes les personnes intéressées.

 

*Accès 17, 2ème étage, salle 43 (voir plan en pièce jointe).

 

Conservatoire national des arts et métiers

292 rue Saint-Martin

75003 Paris

Métros : Réaumur Sébastopol / Arts et Métiers

Fichier attaché: 

"Jeunesses de rue. Pratiques, représentations et réactions sociales"

Chers collègues et partenaires,

 

L’Association des Chercheurs des Organismes de la Formation et de l’Intervention Sociales (ACOFIS) et l’Institut Régional du Travail Social de Poitou-Charentes, en partenariat avec le réseau thématique « normes, déviances et réactions sociales » de l’Association Française de Sociologie (AFS) sont heureux de vous adresser le programme du colloque scientifique :

 

"Jeunesses de rue. Pratiques, représentations et réactions sociales"

 

qui aura lieu le 

 

mercredi 19 février 2014 à l'IRTS Poitou-Charentes (Poitiers)

 

En espérant vous compter parmi nous lors de ce colloque, je vous souhaite une très bonne année 2014.
Bien cordialement,
Pour le comité d’organisation

Manuel Boucher, président de l’ACOFIS et responsable du réseau thématique « Normes, déviances et réactions sociales » de l’Association Française de Sociologie (AFS),

PJ :
Affiche
Programme
Bulletin d'inscription à nous retourner obligatoirement avant le 11 février 2014

http://www.acofis.org/

Citoyenneté et mobilisations pour la démocratie en Russie

Association Française de Sociologie

 

RT 21 « Mouvements sociaux »

 

 

 

Séminaire 2013-2014

 

 

 

Citoyenneté et mobilisations pour la

 


démocratie en Russie

 

 

 

Anne Le Huerou

 

(CERCEC & U. Paris Ouest Nanterre)

 


& Françoise Daucé

 

(Université Blaise-Pascal / CERCEC / IUF )

 

 

 

Vendredi 31 janvier, 15h-18h

 

Salle 638.

 

Maison des Sciences de l’Homme, 6e étage

 

190 Avenue de France, Paris 13°

 

 

 

 

 

Prochaines séances du séminaire du RT 21:

 

21 février : 15h.  Actualité des mouvements anti-systémiques, Immanuel Wallerstein

 

28 mars, 15h-18h, L’action collective en Afrique, Johana Siméant

 

15 mai, 19h-21h. Les indignés, trois ans plus tard

 

27 juin, 15h Quand l’écologie reformule le politique. Michael Löwy et Marc Berdet

 

 

 

Coordinateur du RT 21 : Didier Le Saout

 

Responsables du séminaire du RT 21 : Marie-Laure Geoffray & Geoffrey Pleyers

Marie-Laure.Geoffray@univ-paris3.fr, Geoffrey.Pleyers@uclouvain.be

 

Journée d'études doctorants sociologie des groupes professionnels

Le RT1 "Savoirs, Travail et Professions" organise la

3ème journée d'études des doctorants

Le 24 juin 2014 à

l'Université de Versailles St Quentin-en-Yvelines

Les doctorants en sociologie, et plus largement en sciences humaines, dont la thèse concerne les groupes professionnels, sont invités à proposer une communication sur leur travail ou projet de recherche.

Ci-joint l'appel à communication

et le lien du site du RT1 : http://rt1afs.hypotheses.org/1

Programme des séminaires ACOFIS 2014

Chers collègues et partenaires,

Nous sommes très heureux de vous communiquer le programme des séminaires de l'Association des chercheurs des organismes de la formation et de l'intervention sociales pour l'année 2014.

Vous trouverez également ci-dessous les annonces des deux premiers séminaires :

- "Insécurité et politiques de sécurité en Argentine : la prévention sociale de la délinquance à l'épreuve du terrain".
   le jeudi 23 janvier 2014 à l'IRTS Aquitaine - Invitation - Bulletin d'inscription

-  "Souffrance du malade et "demandes d'aide à mourir". Quelles implications pour les professionnels de la santé ?".
    le mercredi 5 février 2014 à l'IDS Haute-Normandie - Invitation - Bulletin d'inscription

Au nom de tous les membres de l'association, j'en profite pour vous transmettre nos meilleurs vœux pour cette nouvelle année.

Très cordialement,
Manuel Boucher
Président de l'ACOFIS
www.acofis.org

"Etre reconnu réfugié et après ?" - Journée d'étude

 

 

 

« Etre reconnu réfugié et après ? »
Journée d’étude. Jeudi 13 février 2014. Université de Poitiers, Migrinter.
Les questionnements autour de l’asile ne sont pas nouveaux mais c’est surtout à partir de « la crise» des années 1990, notamment en Europe, que la thématique atteint une large visibilité dont témoigne la mise en place de politiques restrictives, de plus en plus subordonnées aux politiques de maîtrise des flux migratoires. Malgré cette attention croissante, les réfugié-e-s « reconnu-e-s » restent le parent pauvre des études sur l’asile.
Ce séminaire est l’occasion de situer la problématique des réfugié-e-s « reconnu-e-s » à l’intérieur des travaux sur l’asile et de mener un état des lieux des recherches sur la question dans une perspective européenne et interdisciplinaire. Les questionnements porteront entre autres sur le contenu et les principes qui sous-tendent les droits et dispositifs institutionnels à destination des personnes reconnues réfugiés mais aussi sur la manière dont ils sont appréhendés par les populations concernées. On s’interrogera également sur ce que le fait d’avoir obtenu le statut crée comme attentes et les distorsions entre les représentations des personnes et les dispositifs existants. Notre séminaire se propose ainsi de questionner l’image répandue qui fait du statut de réfugié une sorte d’aboutissement et invite à tourner le regard du côté des effets de cette reconnaissance. La diversité des situations et des espaces géographiques abordés permettra notamment de faire ressortir la pluralité des prolongements possibles et d’examiner à quel point et dans quelles conditions la reconnaissance comme réfugié met fin, fait perdurer, ou fait émerger de nouvelles problématiques. La première journée d’étude du séminaire réunira des chercheurs travaillant en Belgique, en Bulgarie, à Chypre, en France et en Suède.
 
Programme
9 h 00 : Accueil des participants
9 h 30 : Introduction : Karen Akoka (Géolab, Université de Limoges), Olivier Clochard (Migrinter, Cnrs / Université de Poitiers) et Albena Tcholakova (CRESPPA – GTM / Dim Gestes)
10 h 00 - 12 h 30
Karine Meslin (GERS, associée au Cens / Université de Nantes) : Les réfugiés cambodgiens, à l’ombre de la figure traditionnelle de l’immigré
Clotilde Giner (France Terre d’Asile) : L’accès aux droits des réfugiés « reconnus ». Retour sur une étude comparative du HCR (Autriche, France, Irlande, Suède)
Angélina Etiemble (VIP&S / Université du Maine – Le Mans) : La politisation des Sri-Lankais reconnus réfugiés en France
14 h 00 - 17 h 00
Barbara Herman (Germe / Université Libre de Bruxelles) : Carrières socioprofessionnelles des réfugiés reconnus en Belgique
Albena Tcholakova (CRESPPA-GTM / Dim Gestes) : Enjeux de reconnaissance dans la quête de travail des réfugiés en Bulgarie
Karen Akoka (Géolab, Université de Limoges) et Olivier Clochard (Migrinter, Cnrs / Université de Poitiers) : Réfugiés à Chypre : la permanence du temporaire
Kamel Doraï (Migrinter, Cnrs / Université de Poitiers) : Les réfugiés en Suède
 
Coordination : Karen Akoka, Olivier Clochard, Albena Tcholakova. Contacts : albena.tcholakova@laposte.net ; kakokak@hotmail.com ; clochardol@cc-parthenay.fr
MSHS de l’Université de Poitiers. 5 rue Théodore Lefebvre, 86 000 Poitiers

« Comment penser le travail au croisement des catégories ? »

« Comment penser le travail au croisement des catégories ? »

2ème année

Séminaire ouvert organisé par

Fanny Gallot, Danièle Kergoat, Audrey Molis, Michelle Paiva

 

jeudi 9 janvier 2014 de 14h à 17h (Salle 159)

59/61 rue Pouchet 75017

 (Bus 66, métros Brochant ou Guy Môquet)

A l’occasion de la 3ème séance de l’année 2013-2014 le nous accueillerons

Rose-Myrlie Joseph

Doctorante à l’Université de Lausanne/Paris

"Croisement, décroisement: le travail domestique au cœur des rapports sociaux"

 Des femmes paysannes haïtiennes deviennent travailleuses domestiques à Port-au-Prince, ce qui permet à leurs employeuses de s’investir dans le travail non-domestique et d’accéder ainsi à la migration internationale. En France, ces migrantes haïtiennes deviennent à leur tour des travailleuses domestiques, ce qui permet aux femmes françaises de s’investir dans le travail non-domestique. D’où une chaîne de travail, de migration et de substitution où s’articulent les rapports sociaux de sexe, de classe, de race et les confrontations Nord/Sud. Cette situation illustre bien la division sexuelle du travail qui enferme toutes ces femmes, employeuses ou employées, dans le travail domestique. En même temps, elle témoigne des autres divisions du travail que sous-tend cette division sexuée, puisque face à leur assignation au travail domestique, les femmes ne sont pas toutes égales : certaines peuvent externaliser ne serait-ce qu’en partie leur responsabilité domestique et familiale pour s’investir dans le travail non-domestique, tandis que d’autres restent doublement enfermées dans le travail domestique et le service domestique. Et comme dans le service domestique la relation verticale est largement féminisée,  il est difficile de penser le Genre quand les rapports sociaux distancient autant les femmes patronnes et leur travailleuse domestique.  Comment donc s’exprime l’articulation des rapports sociaux dans ces relations de travail ? Comment cela se présente-t-il dans le discours des femmes employeuses et employées? Ces questions peuvent aider à comprendre pourquoi les hommes blancs riches du Nord, premiers bénéficiaires de cette chaîne d’oppression, sont paradoxalement « blanchis » à la fois par les patronnes françaises et les travailleuses haïtiennes.  

Discutante,Fanny Gallot, Docteure en histoire contemporaine (LHEST-IDHE)

 

 

Les Métiers de la Ville (séminaire de recherche - RT1)

Jeudi 9 janvier à 14h (IFSTTAR - Marne la Vallée)

Les travailleurs du traitement des déchets et du tri des ordures

Séminaire de recherche du LABEX "Futurs Urbains" Les METIERS de la VILLE

 

  • Claire Chay (Doctorante en sociologie / Univ. Toulouse II / CERTOP)

Les trieurs des ordures ménagères : quels rapports avec les déchets des usagers ?

 

  • Leïla Boudra (Doctorante en ergonomie Univ. Lumière Lyon 2 / INRS Dept "Homme au travail")

Le territoire comme déterminant de l’activité de travail. L’exemple de l’activité des opérateurs dans les centres de tri des déchets d’emballages ménagers

 

 http://www.futurs-urbains.fr/fr/projet-les-metiers-de-la-ville/document-...

 

Ce que la violence politique fait aux carrières militantes (France, 1962-2012) - Journée d'étude

Journée d'étude

Ce que la violence politique fait aux carrières militantes (France, 1962-2012)

7 février 2014 – Sciences Po Bordeaux

 

9h Accueil

9h30 Introduction

Fanny Bugnon (Centre Emile Durkheim, Sciences Po Bordeaux) et Isabelle Lacroix (Printemps, UVSQ)

 

10h-11h30 : La violence politique au prisme des temporalités

Discutant : François Audigier (Maître de conférences en histoire, Université de Lorraine)

- Humberto Cucchetti (Chargé de recherche CONICET, Argentine)

Violence politique et trajectoires d’Action française : du militantisme post-Algérie française aux dernières contestations monarchistes

- Manus Mc Grogan (Docteur en histoire, University of Portsmouth)

Combats de rue de l’après-Mai : essoufflement d‘un certain gauchisme. Témoignages de Richard Deshayes

- Sébastien Schifres (Doctorant en science politique, Université Paris 8)

De la sociabilisation à la marginalisation : les trajectoires militantes des autonomes (1977-1984)

 

11h45-12h45 : Agir pour être visibles : les répertoires d'action de la violence politique

Discutant : Jacques Faget (Directeur de recherche CNRS, Centre Emile Durkheim)

- Jan-Hendrik Schulz (Doctorant en histoire, Institut universitaire européen,

Florence)

Les campagnes de grève de la faim d'Action directe (AD) et de la Fraktion Armee rouge (RAF) dans les années 1980

- Matthjis Gardenier (Doctorant en science politique, Université Montpellier 3)

Représentations sociales et traitement médiatique de la violence politique : l’exemple  du Contre-sommet de l’OTAN de Strasbourg en 2009

 

13h-14h Déjeuner

 

14h15-15h45 : Le territoire national comme impensé ou les risques de l'exotisation

Discutant : Xabier Itçaina (Chargé de recherche CNRS, Centre Emile Durkheim)

- Thierry Dominici (Docteur en science politique, Université Bordeaux 4)

De la bande à l’armée. Etude d'un parcours militant au coeur de la violence indépendantiste corse. Le cas de Jean-Michel Rossi

- Benjamin Ducol (Doctorant en science politique, Université Laval, Québec)

Trajectoires de militances jihadistes en France (2001-2012) : triangulation processuelle à partir d’archives judiciaires, d’entretiens biographiques et d’analyse en réseaux

 

16h-16h30 : Conclusion

Isabelle Sommier (Professeure de sociologie, Université Paris 1)


Organisation : Fanny Bugnon (Centre Emile Durkheim, Sciences Po Bordeaux) et Isabelle Lacroix (Printemps, UVSQ)

Avec le soutien du Centre Emile Durkheim, de Sciences Po Bordeaux et du laboratoire Printemps

 

Pages