Séminaires, rencontres, journées d'études

Le développement durable, norme sociale ou projet politique ?

Développement durable et “acceptabilité sociale”

 Atelier thématique commun au GIS ReHaL et au réseau AC/DD

 Cycle « Acteurs et régimes de production de l’acceptabilité sociale »

 

Lundi 14 mars 2016

 10h-16h30

 118 / 130 avenue Jean Jaurès 75019 Paris

 Métro ligne 5 (arrêts Ourcq ou Laumière)

 1er étage (en haut des escalators à gauche)

 

Coordinateur de la séance : Jacques Lévy[1]

 Dans un monde où les questions liées à l’environnement naturel sont devenues un enjeu politique de première importance, on constate l’existence de plusieurs conceptions antagoniques de la nature. Le « développement durable » est l’une d’elle, mais nullement la seule. La démarche de développement durable assume la notion de développement et elle pose comme compatibles (voire synonymes), et non en opposition, ses trois piliers socio-économique, naturel et politique. Il existe un autre versant, néonaturaliste de la conscience écologique, qui porte en lui, à partir de l’idée de culpabilisation de l’action humaine passée et de l’affirmation que la nature produit des valeurs intrinsèques qui délivrent des injonctions aux sociétés, un projet de réorganisation de la vie politique sur la base de l’urgence, du sacrifice nécessaire et de la privatisation de l’action publique dans les « gestes » individuels. L’acceptabilité sociale apparaît alors comme une attitude typiquement technocratique venant d’un autre univers culturel mais entrant bien en phase avec ce projet. Elle s’oppose donc méthodologiquement à l’idée d’un développement durable qui serait désiré par les habitants-citoyens.

 La question fondamentale qui est posée est donc de savoir s’il est possible d’intégrer la démarche de protection des environnements naturels dans une conception du politique qui conserve les acquis de la république démocratique et qui promeuve le citoyen comme un acteur et non comme un agent de la production de biens publics.

 Cette séance de l’atelier sera organisée en deux temps : le matin, une réflexion générale sur les modèles de la nature ; l’après-midi, un approfondissement sur nature et politique en prenant le cas du climat.

 

 Matinée (10h – 12h30)

 Réflexion générale sur les modèles de la nature

  • Jacques Levy[1]

« Quelles natures pour l’humanité? Un enjeu politique »

 

  • Joëlle Salomon Cavin[2]

« Bonnes et mauvaises natures, l’exemple de la politique des parcs naturels en Suisse »

 

 

Après-midi (14h – 16h30)

Approfondissement sur nature et politique en prenant le cas du climat

  • Stefan Aykut[3]

« Repolitiser des enjeux climatiques. Quelques réflexions à partir de la COP21 à Paris »

 

  • Martine Tabeaud[4]

« La rhétorique du changement climatique et la présupposition d'un climat idéal »

 

Discutants : Jacques Lévy[1] et Jérôme Boissonade[5]

 

 

Prochaines séances

Urgence environnementale et acceptabilité sociale

Mardi 19 avril

Bruno Villalba[6]

 

Mettre à l'épreuve l'acceptabilité sociale

Mercredi 8 juin

Séance spéciale à l'occasion du Forum des 25 ans du Réseau REHAL en partenariat avec la revue Vertigo

(L’assemblée générale du réseau ACDD aura lieu à cette occasion)

Jérôme Boissonade[5]

 

Le développement durable à l’épreuve de la société du risque

Stratégies d'acceptation par la durabilité pour métropoles insoutenables ?

Mercredi 22 juin

Jacques Lolive[7]




[1] Professeur de géographie à l'École polytechnique fédérale de Lausanne (Suisse), spécialiste de géographie politique.

[2] Maître d'enseignement et de recherche en Politiques territoriales à l’Université de Lausanne

[3] Post-doctorant au Laboratoire Interdisciplinaire Sciences Innovations Sociétés (LISIS) et Centre Marc Bloch (Berlin)

[4]Professeur de géographie (climatologie) à La Sorbonne Paris I et Paris IV

[5] Maître de conférences en sociologie à l’Université du Littoral (ULCO) et chercheur au laboratoire AUS-LAVUE

[6] Professeur de Science Politique (UFR GVSP Gestion du Vivant et Stratégies Patrimoniales) AgroParisTech

[7]Directeur de recherche au CNRS en science politique et aménagement au sein du PACTE (Politiques Publiques, Actions Politiques, Territoires) / UMR 5194

 

 

Journées d'études "L'identité à l'épreuve de l'interdisciplinarité"

 

Journées d’Etudes Franco-Allemandes

pour Jeunes Chercheurs/-ses

 

L’identité à l’épreuve de l’interdisciplinarité :

Linguistique, littérature et sciences sociales en dialogue

 Centre Marc Bloch, Berlin
Groupe Interdisciplinaire de Recherche Allemagne – France (GIRAF-IFFD)
Jeudi 26 et Vendredi 27 novembre 2015

 

 

Aujourd’hui, les réflexions autour des « enjeux identitaires » sont au cœur de l’actualité politico-médiatique. Tandis que d’aucuns craignent un « repli identitaire » créateur de communautarismes, d’autres suggèrent que la création d’une identité européenne favoriserait l’intégration. Or, si chaque discipline s’est approprié la notion, l’usage qui en est fait paraît parfois hermétique.

Prenant acte de la relative imperméabilité des frontières disciplinaires entre sciences sociales, linguistique et littérature, ces journées d’études franco-allemandes pour jeunes chercheurs/-ses se proposent de réinterroger le concept d’identité en convoquant simultanément des outils communs à l’ensemble des disciplines et aux deux traditions scientifiques concernées.

Vous êtes les bienvenu-e-s à cette manifestation, dont vous trouverez le programme en pièce jointe. Si vous souhaitez participer à ces journées d’étude, nous vous serions reconnaissant-e-s de bien vouloir vous inscrire par courriel aux adresses suivantes : naomi.truan@ens-lyon.fr, lea.renard@etu-iepg.fr, dchemeta@gmail.com.

 

Informations pratiques

Les journées d’études auront lieu les jeudi 26 et vendredi 27 novembre 2015 au Centre Marc Bloch (Berlin), dans la salle Georg Simmel (3e étage). Les langues de travail sont l’allemand et le français (pas de traduction simultanée).

 

Adresse
Centre Marc Bloch
Friedrichstraße 191
10117 Berlin

https://cmb.hu-berlin.de/fr/agenda/evenement/identitaet-im-spiegel-der-interdisziplinaritaet-sprach-literatur-und-sozialwissenschaften-im-dialog/

 

Comité d’organisation et partenaires institutionnels
Naomi Truan, Université Paris IV-Sorbonne / Freie Universität, Berlin / Centre Marc Bloch 
David Chemeta, Université de Strasbourg / Universität Potsdam
Léa Renard, Université de Grenoble / Universität Potsdam / Centre Marc Bloch

Avec le soutien du Centre Marc Bloch, de l’association franco-allemande pour jeunes chercheurs/ses GIRAF-IFFD, de l’Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ) et du Bureau de Coopération Universitaire de Ambassade de France à Berlin.
Pour plus d’informations sur l’association GIRAF-IFFD, vous pouvez consulter notre site internet : http://www.giraf-iffd.eu/gs/.

Transports et mondes professionnels : Emploi logistique et Logisticiens

Séminaire de recherche du RT1

Emploi logistique et Logisticiens

le 19 novembre 2015 de 14h à 17h, Université de Marne la Vallée, bâtiment Copernic, salle 1B015

 

  • Lucas TRANCHANT

Nouveaux emplois, nouvelles conditions ? Les professions de la logistique au coeur des recompositions du groupe ouvrier en France (1982 - 2013)

 

  • Cyrine GARDES

Les cadres de la logistique de distribution : Paroles d'un des sommets de l'entreprise

 

Contact : Charles GADEA cgadea@u-paris10.fr     Reinhard GRESSEL reinhard.gressel@ifsttar.fr

http://www.splott.ifsttar.fr/evenements-scientifiques/seminaires/seminai...

Le gouvernement européen des économies. L'intégration entre libéralisation des marchés et relations d'emplois

La conférence sur "Le gouvernement européen des économies. L'intégration entre libéralisation des marchés et relations d'emplois », co-organisée par les RT 12 et 18 de l'AFS avec le soutien du GIS Gerpisa et de Mines ParisTech, se tiendra les 8 et 9 octobre prochains à l’École des Mines ParisTech.

Vous trouverez ci-dessous et en pièces jointes le programme et une présentation détaillée de ces deux journées d’étude.

L'inscription à la conférence est libre et gratuite mais obligatoire (http://gerpisa.org/node/2932).

 

Programme

 

Jeudi 8 octobre 2015

9h15 - 09h45 / Accueil - Café

09h45 - 10h30 / Ouverture

Tommaso Pardi (IDHES CNRS, co-directeur GIS Gerpisa)

10h30-12h00 / Le secteur ferroviaire

Controversies and negotiations in the building of the European railway policy: The regulation of competition between EU railways undertaking as a key issue in the building of the European « Single railway area »
Hervé Champin (IDHES) & Patricia Perennes (SNCF Réseau).

Deutsche Bahn / SNCF. The clash of titans supervised by the European Commission
Marnix Dressen (Printemps)

14h00-15h30 / Le secteur du bâtiment

Agencing labels in the European economies. The case of the construction sector
Brice Laurent (Mines ParisTech, CSI), Alexandre Mallard (Mines ParisTech, CSI) & Aurélie Tricoire (CSTB, DESH)

The Unifying of Europe's Construction Labour Market
Nathan Lillie (University of Jyväskylä)

15h30-16h00 / Pause café

16h00-17h30 / Can you make a single market without a single system of labor relations ?

Intervention de Neil Fligstein (UC Berkeley)
Discuté par Philippe Pochet (ETUI)

 

Vendredi 9 octobre 2015

8h30 - 9h00 / Accueil - Café

9h00 - 10h30 / Le secteur énergétique

Giving shape to the energy industry. The mergers and acquisitions regulations in Paris and Brussels as antithetical logics
Scott Viallet-Thévenin (CSO)

Industrial policy and regulation of competition in the energy sector: which consequences for the employment?
Thomas Reverdy (PACTE)

10h30 - 11h00 / Pause café

11h00-12h30 / Le secteur automobile

MNC, HR policies and employment relationship in automobile sector in Europe: Towards a “social regulation without compromise”?
Patrick Dieuaide (ICEE, Paris 3)

From market seeking to efficiency seeking? The new rules of the European automobile market
Bernard Jullien (GREThA) & Tommaso Pardi (IDHES)

14h00-16h00 / La construction européenne

The European social dialogue in face of the total market
Claude Didry (IDHES CNRS)

The construction of the European market and the employers' space of representation
Hélène Michel (SAGE)

EU economic governance, employment relations, and (trans-)national collective action
Roland Erne (University College Dublin)

16h00-16h30 / Pause café

16h30-18h00 / Conférence de clôture

Le viol d’Europe
Robert Salais (IDHES)

The EU’s Incomplete Government of Industrial Employment: Regulatory Disorder, Economic Slack and Social Anomie
Andy Smith (Sciences Po, Bordeaux)

 

 

Fichier attaché: 

Programme du séminaire annuel du Lipha Paris Est

Le Lipha Paris Est (Laboratoire interdisciplinaire d'étude du politique Hannah Arendt) organise un séminaire mensuel qui a habituellement lieu le matin du premier jeudi de chaque mois.

Il est prioritairement ouvert à l'ensemble des enseignants-chercheurs et doctorants du Lipha, mais tout EC ou doctorant d'un autre laboratoire peut y assister.

Programme joint.

 

 

Supportérismes et engagement militant dans l’espace public en Europe. Identités, actions collectives et réseaux

L'unité de recherche "Sport et sciences sociales" (université de Strasbourg) fait partie du PRojEx Europe, un projet d'excellence porté par l'UMR Sage et qui a pour objet d'étudier les nouvelles frontières de la démocratie, de l’intégration et des politiques européennes.

Interdisciplinaire, international et itinérant, le séminaire propose de discuter et de diffuser les résultats de recherches récentes ou en cours sur les processus de reconfiguration tant de l'espace sportif européen que des espaces sportifs nationaux sous l'effet de la construction européenne. Seront également abordés des travaux portant sur les pratiques sportives en Europe et autour du bassin méditerranéen dans une perspective comparative.

Le 4ème séminaire aura lieu à Neuchâtel (Suisse) et traitera de la question des supportérismes.

Dates : 10 et 11 septembre 2015.

TRANSPORTS et MONDES PROFESSIONNELS & METIERS de la VILLE : Conducteurs de Taxis

Séminaire de recherche du RT1

CONDUCTEURS de TAXIS

Le 16 juin 2015 de 14h à 17h à l'IFSTTAR, Marne la Vallée, Bâtiment Bienvenüe, salle B 021

 

  • Guillaume LEJEUNE

Le taxi dans la ville : Un "petit métier" des transports en crise ?

 

  • Roger MALACK

Les taxis motos : Genèse et découverte d'un "nouvel acteur" de la mobilité urbaine

 

Contact : Charles GADEA (cgadea@u-paris10.fr   Reinhard GRESSEL (reinhard.gressel@ifsttar.fr)

 

Des phobies réciproques entre musulmans et non musulmans à Bruxelles ? Conférence.

Conférence de Brigitte Maréchal (professeure de sociologie):

Des phobies réciproques entre musulmans et non musulmans à Bruxelles ?

Dans un contexte de malaise latent où se généralise l’usage du terme «islamophobie» et de jugements à l’emporte-pièce tel celui de «l’échec de l’intégration», quels sont les regards et relations réciproques qui sont entretenus entre musulmans et non musulmans à Bruxelles ? A la suite d’une recherche menée par le CISMOC en 2013, entre autres sur base de « forums réflexifs », nous tentons de faire le point sur les relations qui se construisent entre les jeunes mais aussi dans les écoles, les hôpitaux et les entreprises.

 

Le 18 juin 2015

15h-17h

 

Salle des thèses

Bâtiment Freinet – 1er étage

UFR SHS – Université de Rouen

Fichier attaché: 

JE : Inégalités sociales et langagières : Quels éclairages dans les outre-mer ?

Voici le programme des journées d'études : Inégalités sociales et langagières : Quels éclairages dans les outre-mer ?

Lieu : IRIHS, Université de Rouen, campus de Mont Saint Aignan

Jeudi 21 mai

 

9h30

Foued Laroussi & Elise Palomares (Dysola, université de Rouen) : Ouverture

10h-11h

Stéphanie Guyon (Curapp, U Jules Vernes – Picardie) : « Des indigènes aux citoyens : l'entrée en politique des Kanak de Nouvelle-Calédonie et des Amérindiens de Guyane française »

11h-11h30

Pause

11h30-12h30

Michel Lafon (Llacan-CNRS-IFAS, Research Fellow CentRePoL, University of Pretoria): “La politique de langue dans l'éducation en Afrique du Sud »

12h30-14h

Pause déjeuner

14h-15h

David Guyot (sociologue, expert consultant) : « Politiques publiques et invention d'inégalités sociales »

15h-15h30

Nicolas Roinsard (Laboratoire CRESPPA-GTM Paris, Université Blaise Pascal Clermont-Fd) : « Mutations et inégalités sociales : regards sur la jeunesse mahoraise »

15h30-16h

Pause

16h-16h30

Fabien Liénard (UMR IDEES Le Havre, IUT du Havre), « Communautés de paroles virtuelles mahoraises : pour une approche de l’écriture électronique »

16h30 - 17h

Mehmet-Ali Akinci & Régine Delamotte (Dysola, Université de Rouen), « Production et compréhension d'écrits en français d'élèves plurilingues de Mayotte »

 

 

Vendredi 22 mai

 

9h-10h

Mylène Lebon-Eyquem (Université de la Réunion) : « Pratiques enseignantes et approche mononormative : regards sur les activités dans les classes réunionnaises et sur leurs conséquences »

10h-11h00

Antoine Math (IRES), « Protection sociale et discriminations institutionnelles à Mayotte : un point de vue »

11h-11h30

Pause

11h30-12h30

Daniel Véronique (Laboratoire Parole et Langage, UMR 7309 CNRS, Université Aix-Marseille) : « Enjeux sociaux et conflits linguistiques à Maurice et à la Réunion »

12h30-14h

Pause déjeuner

14h-14h20 

Myriam Hachimi (Cirtai, UMR IDEES, U-Le Havre),  Elise Palomares & Elise Lemercier (Dysola, Université de Rouen) : « Renforcer les frontières de la nation : le processus de singularisation vis à vis des Comores »

14h20-14h40

Mlaili Condro & Violaine Girard (Dysola, Université de Rouen) : « Regards croisés sur le logement social : acteurs institutionnels et représentation de l'Etat issue de l'histoire coloniale »

14h40-15h00

Idriss Mamaye : « Actrices et acteurs de la Partition des Comores. Le mouvement des Chatouilleuses, entre intégration et exclusion- années 1960-1970 »

15h

Foued Laroussi : Clôture

 

 

 

 

29ème école d'été de Lille en Méthodes Quantitatives des Sciences Sociales

 

29ème Ecole d'été de Lille

Méthodes Quantitatives en Sciences sociales

Du jeudi 3 septembre au jeudi 10 septembre 2015

Lille - France

 

Bonjour à toutes et à tous,

Nous avons le plaisir de vous annoncer que la 29ème école d’été de Lille en Méthodes Quantitatives des Sciences Sociales (QUANTILILLE) aura lieu à Sciences Po Lille du jeudi 3 septembre au jeudi 10 septembre 2015.

Cette formation, organisée par le Ceraps, et soutenue par le CNRS, le CDSP, l'ECPR, le Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, l’IEP de Lille, l’Université de Lille 2 et l'AFSP, est ouverte à toute personne durablement inscrite dans un processus de recherche : chercheurs et ingénieurs de recherche, enseignants-chercheurs, assistants de recherche, post-doctorants, doctorants, français et étrangers…

En 2015, elle propose deux modules qui se tiendront en parallèle

1. L’analyse de réseaux

(co-organisé par Pierre Mercklé et Julie Pagis)

2. Les approches cartographiques dans les sciences sociales

(co-organisé avec Jean Rivière)

Tous les cours sont donnés en français.

Chaque module ne pouvant accueillir que 20 personnes au plus, vous êtes invité(e)s à candidater le plus tôt possible (et, en tout cas, avant le 25 mai 2015). Les personnes appartenant au CNRS et à une institution membre de l’ECPR étant prioritaires.

Vous trouverez l’ensemble des informations nécessaires quant au programme et aux modalités d’inscription, de financement ou d’hébergement, sur le site de l’école : http://quantilille.free.fr(ou, pour résumer, quantilille.free.fr).

.

Pour plus de précisions, vous pouvez vous adresser :

-soit au responsable de l’organisation : Younès Haddadi (ceraps@univ-lille2.fr)

-soit aux responsables scientifiques de l’école : Jean-Gabriel Contamin (jean-gabriel.contamin@univ-lille2.fr), Julie Pagis (julie.pagis@univ-lille2.fr), Etienne Penissat (etienne.penissat@gmail.com), Emmanuel Pierru (emmanuelpierru@aol.com) et Alexandre Mairot (alexandre.mairot@sciencespo.fr).

 

Au plaisir de vous accueillir…

Bien cordialement,

Les organisateurs

 

Fichier attaché: 

Lire les sciences sociales, Séance sociologie de l'art (20 mai)

Présentation et discussion de

 

Jazz, les échelles du plaisir. Intermédiaires et culture lettrée en France au XXe siècle

(La Dispute, coll. Arts, Culture, 2013)

 

de Olivier Roueff par Wenceslas Lizé en présence de l’auteur

 

Jazz, les échelles du plaisir, histoire sociale inédite, accessible et vivante du jazz en France, éclaire l’histoire culturelle du XXe siècle sous un jour nouveau. Il montre comment musiciens, auditeurs et intermédiaires culturels se rassemblent, et parfois se confrontent, pour faire vivre les plaisirs du jazz. Olivier Roueff, sociologue et spécialiste du jazz, raconte les hauts faits des musiciens (de Django Reinhardt à Martial Solal) et les grandes batailles critiques (Hugues Panassié contre Boris Vian, le free jazz…) qui peuplent la mémoire des passionnés. L’auteur analyse la formation des industries culturelles et la « racialisation » de l’érotisme musical, l’invention de la « musique des jeunes » et les rendez-vous féconds ou manqués entre cultures populaires et savantes, les rapports complexes entre développement des politiques culturelles, marchandisation des musiques et défense de l’« authenticité ». L’ouvrage s’appuie sur des données abondantes et variées, des archives du music-hall à l’ethnographie des jazz-clubs. Il est accompagné d’un site internet qui propose aux lecteurs des compléments d’analyse, ainsi que de nombreux documents textuels, sonores et visuels. Référence incontournable pour tous les passionnés de jazz, ce livre s’adresse également aux chercheurs, enseignants et étudiants en sciences humaines et sociales, et au grand public au-delà des seuls amateurs de jazz.

Pour plus d’informations sur l’ouvrage, consulter le site associé au livre : http://www.plaisirsdujazz.fr/

 

Manet, une révolution symbolique. Cours au Collège de France, 1998-2000

(Le Seuil, Raisons d’agir, Cours & Travaux, 2013)

de Pierre Bourdieu par Olivier Roueff

 

Comment s’opère une révolution symbolique et comment réussit-elle à s’imposer ? À travers le cas exemplaire d’Édouard Manet, c’est à cette question que s’est confronté Pierre Bourdieu dès les années 1980 et à laquelle il a consacré les dernières années de son enseignement au Collège de France. Ce deuxième volume des cours inédits du sociologue, accompagnés d’un livre resté inachevé, marque ainsi l’aboutissement d’une réflexion centrale dans son œuvre. Située en pleine crise de l’Académie, à un moment où la croissance du nombre des peintres remettait en cause la tutelle de l’État sur la définition de la valeur artistique, la rupture inaugurée par Manet a abouti à un bouleversement de l’ordre esthétique. La nouvelle vision du monde qu’elle a engendrée a imprimé sa marque jusqu’à nos jours. En abordant la genèse des tableaux de Manet comme une série de prises de position qui sont autant de défis lancés à l’académisme conservateur des peintres pompiers, au populisme des réalistes, à l’éclectisme commercial de la peinture de genre et même aux « impressionnistes », Bourdieu montre qu’une telle révolution est indissociable des conditions d’émergence des champs de production culturelle.

Olivier Roueff est sociologue, chargé de recherche au CNRS, membre du CRESPPA-CSU. Ses recherches portent sur les systèmes d’intermédiation culturelle et la fabrique des styles de vie dans leurs dimensions de classe, de race et de genre, en France et en Inde. Il a récemment publié : Écologie sociale de l’oreille. Enquêtes sur l’expérience musicale, Paris, EHESS, 2009 (avec A. Pecqueux, dir.) et Intermédiaires du travail artistique. À la frontière de l’art et du commerce, Paris, La Documentation Française, coll. "Questions de culture", 2010 (avec W. Lizé et D. Naudier).

Wenceslas Lizé est sociologue, maître de conférences à l’Université de Poitiers, chercheur au GRESCO. Ses recherches portent principalement sur la culture et les pratiques culturelles, ainsi que l’art, les professions et les marchés du travail artistiques. Il a notamment dirigé avec D. Naudier et S. Sofio Les stratèges de la notoriété. Intermédiaires et consécration dans les univers artistiques, Paris, Éditions des archives contemporaines, 2014.

 

 

Mercredi 20 Mai 2015

14 h 00 - 17 h 00

CNRS/site Pouchet, 59-61, rue Pouchet, 75017 Paris
Métro ligne 13 (Guy Moquet/Brochant), Bus 66 (La Jonquière)

 

Site internet : http://www.llss.hypotheses.org

Page Facebook : www.facebook.com/lirelessciencessociales

Saisissez ici le texte de votre annonce...

Conference: Covering West Africa. Photojournalism in Times of Conflict, NYU, April 22, 2015

CONFERENCE

COVERING WEST AFRICA: PHOTOJOURNALISM IN TIMES OF CONFLICT

 


CIRHUS

New York University (NYU)

4 Washington Square North

New York, NY 10003


April 22, 2015 - 6:30 p.m.


Slideshow of photographs by:

Joe Penney: Photographer and photo editor, Reuters in West and Central Africa, co-founder of sahelien.com supported by the Open Society in West Africa (OSIWA)


Roundtable discussion with:

Susie Linfield: Associate Professor, Arthur L. Carter Journalism Institute, NYU; author of The Cruel Radiance: Photography and Political Violence (Chicago: Chicago University Press, 2010)

Azu Nwagbogu: Director, African Artist’s Foundation; director, LagosPhoto Festival; jury member, 2015 World Press Photo

Joe Penney: Photographer and photo editor, Reuters in West and Central Africa; co-founder of sahelien.com supported by the Open Society in West Africa (OSIWA)

Whitney Richardson: Photo editor, The New York Times; producer and writer, LENS photography blog; co-producer of the New York Portfolio Review, 2015


Organized by:

Jean-Philippe Dedieu: CIRHUS Research Fellow, NYU; author of La parole immigrée: les migrants africains dans l’espace public en France, 1960-1995 (Paris: Klincksieck, 2012)


An event sponsored by:

Arthur L. Carter Journalism Institute, NYU

CIRHUS, NYU

Institute of French Studies, NYU 

Sahelien.com


Seating is limited. RSVP to cirhus@nyu.edu


storify.com/jphdedieu/coveringwestafrica

http://ifs.as.nyu.edu/object/ifs.events.conflict

http://cirhus.as.nyu.edu/object/conflict-photojournalism-west-africa.html

Journées d'étude Syndicalisme et santé au travail - 6 et 7 mai 2015, Paris

Colloque URMIS-CIEMI "Retour sur "l'intégration à la française" - 5 mai - Université Paris 7

RETOUR SUR « L’INTÉGRATION À LA FRANÇAISE »
Après l'échec de la "refondation", comment sortir de l'enlisement ?

 

MARDI 5 MAI 2015
Université Paris 7 Diderot - Amphi Buffon

15 rue Hélène Brion 75013 Paris - M° Bibliothèque François Mitterrand

Colloque organisé par l'URMIS et le CIEMI

 

Inscription nécessaire : http://www.ciemi.org/colloquemai.html


En 2012, le gouvernement Ayrault a lancé un chantier visant à «refonder» la politique d’intégration.L’objectif était d’opérer « un changement de regard sur les personnes immigrées et leurs descendants ». Plusieurs groupes de travail ont produit des rapports contenant des analyses et des propositions. Mais un mois après leur publication, une polémique médiatique usant d’un discours nationaliste qui annonçait la fin du « modèle républicain », a conduit à « enterrer » ces rapports avant même qu’ils n’aient été lus et discutés. Pourtant l’Histoire est têtue et les attentats de janvier 2015, ainsi que les réponses politiques qui ont suivi, ont ramené une fois encore cesinterrogations au devant de la scène.
Dans le prolongement d’un numéro de la revue Migrations Société, l’URMIS et le CIEMI organisent un colloque consacré à ces questions. Cette journée a pour but de remettre en discussion les différents rapports publics, d’analyser la séquence politique et la polémique de 2013, et de replacer les enjeux politiques dans une perspective à la fois historique et sociologique: comment dépasser la logique de l’intégration et changer de paradigme pour répondre aux processus dediscrimination et de racisation qui minent la société française ?

Programme :

9H – Ouverture et présentation de la journée : Mahamet Timera – Directeur de l’URMIS

 

9H30-11H00 - Intégration, islam et laïcité : analyses socio-historiques de la construction du problème public -Animation : Christian Poiret (Sociologue, Urmis/université Paris Diderot)

 

  • Camille Gourdeau (Socio-anthropologue, Urmis/université Paris Diderot) : « L'idée d'intégration au prisme de la politique d'accueil des étrangers en France »

  • Françoise Lorcerie (Directrice de recherche, CNRS-Iremam) : « Un face-à-face entre laïcité et islam à l’école ? Retour sur une histoire complexe »

  • Vincent Tiberj (Chargé de recherche FNSP, Science Po Paris) : « Islam et islamophobie : cadrage musulman et dynamiques des opinions après 2001 »

 

11H00-11H30 - Pause

 

11H30-13H00 – Retour sur la séquence de la « Refondation de la politique d'intégration » : enjeux, stratégies et blocages – Animation : Aude Rabaud (Socio-anthropologue, Urmis/université Paris Diderot)

 

  • Fabrice Dhume (Sociologue, Iscra, Urmis/université Paris Diderot) : « Des conditions de production aux conditions de médiatisation des "rapports" de 2013 »

  • Lucie Delaporte (Journaliste, Médiapart) : « Traiter le sujet dans le temps de la polémique ? La stratégie éditoriale et journalistique à Médiapart »

  • Géraldine Bozec (Sociologue, Urmis/université Nice Sophia Antipolis) & Patrick Simon (Directeur de recherche, Ined) : « L'intégration refondée ? Disparition d'une politique d'Etat »

 

13H00-14H30 - Déjeuner

 

14H30-15H – (Re)mettre les propositions sur la table. Une synthèse des pistes d'action issues de divers rapports publics récents

 

  • Samuel Gaspard, Louise Lecaudey, Marine Nora-Roger-Vasselin, Camille Saint, Valentina Vitanza (Etudiant.e.s, master Migrations internationales et relations interethniques, Paris Diderot)

 

15H00-17H30 - Table-ronde : Changer de paradigme pour refaire société commune ? Les enjeux d'un renouvellement démocratique– Animation : Pedro Vianna (Rédacteur en chef de Migrations Société)

 

  • Olivier Rousselle (Conseiller d'Etat, ancien directeur du Fasild) – sous réserve

  • Esther Benbassa (Sénatrice du Val-de-Marne)

  • Chantal Lamarre (Fondatrice de Culture commune, Scène nationale du bassin minier du Pas-de-Calais)

  • Mohamed Mechmache (Président de l'association Aclefeu)

  • Olivier Noël (Sociologue, Université de Montpellier 3)

  • Gérard Moreau (ancien Directeur de la Population des Migrations)

17H30-18H – Mise en perspective : Jean-Luc Primon (Sociologue, Urmis/université Nice Sophia Antipolis)& Bénédicte Madelin (Ancienne directrice de Profession banlieue)

Journée d’étude « Les STS ont-elles un SUD? » (7 avril 2015)

Journée d’étude « Les STS ont-elles un SUD? » - Les apports des approches postcoloniales aux études sur la science

 

Mardi, 7 avril 2015

La Fédération 3 S de USPC organise une journée d’étude « Les STS ont-elles un SUD? » - Les apports des approches postcoloniales aux études sur la science, le  7 avril 2015 à l’Université Descartes Paris V.

Cette journée est un point de rencontre pour tous les chercheurs travaillant dans le courant des “études sociales sur les sciences” tout en étant désireux de décentrer géographiquement des objets d’étude traditionnellement ancrés dans les pays les plus industrialisés. La proposition de travail collectif est de clarifier dans quelle mesure les critiques culturelles les plus frontales des grands récits de la globalisation ou de la modernité, rassemblées ici sous le label “approches postcoloniales”, pourraient enrichir les recherches menées sur les sciences et les technologies dans des aires géographiques multiples et en particulier dans les pays du Sud.

Les objectifs de cette journée sont de faire un état des lieux des études sociales sur les sciences déployant des terrains de recherche au Sud; de constituer un réseau des chercheurs qui en sont porteurs; de mettre en relation deux domaines encore rarement confrontés (les études sociales sur les sciences et les études postcoloniales) et dans la perspective délibérément théorique du colloque sur le thème « sciences et situation postcoloniale ».

Conception & coordination:

David Dumoulin Kervran (CREDA, Univ. Paris 3 – Sorbonne Nouvelle), Mina Kleiche-Dray (IRD, Ceped & IFRIS), Mathieu Quet (IRD, Ceped & IFRIS)

Comité d’organisation :

Nicolas Baya-Laffitte (MEDA Sciences Po), Sarah Benabou (CAK-CNRS), Charlotte Brives (Triangle, ENS Lyon), Lydie Cabane (CERMES, Sciences Po), Elise Demeulenaere (CNRS, UMR Eco-anthropologie et Ethnobiologie), Vincent Duclos (FMSH-Univ. de Montréal), Jean Foyer (ISCC/CNRS), Matthieu Hubert (Conicet, Buenos-Aires), Wiebke Keim (CNRS), Allison Loconto (SENS-INRA), Laurent Pordié (Cermes3 – CNRS/EHESS/Inserm), Emilia Sanabria (Triangle-ENS Lyon), Ana Spivak Lhoste (Conicet, Buenos-Aires), Josiane Tantchou (LAMUMR5115), Frédéric Thomas (Paloc-IRD), Aurore Viard-Crétat (CAK-CNRS)

Comité scientifique :

Rigas Arvanitis (IRD Ceped), Laura Chazaro (Cinvestav-DIE, Mexico), Michel Dubois (CNRS-GEMASS), Pablo Kreimer (Conicet, Univ. Nacional de Quilmes), Anne-Marie Moulin (CNRS, SPHERE), Dominique Pestre (EHESS, CAK), Patrick Petitjean, Hebe Vessuri (IVIC, Caracas), Kapil Raj (EHESS-CAK), Laurent Vidal (IRD), Dominique Vinck (LADHUL-Univ. de Lausanne), Vinh-Kim Nguyen (U Montréal), Roland Waast (IRD Emérite)

Lieu:
Université Descartes Paris V
45, rue des Saints-Pères, 75006 Paris
(Salle R 229)

Pour plus d’information et le programme de la journée :

 
Fichier attaché: 

Pages