Séminaires, rencontres, journées d'études

"Les subalternes, peuvent-ils (parler) être écoutés?"

Le groupe FIRA (Frontières identitaires et Représentations de l"altérité) organise un séminaire intiutlé "Les subalternes, peuvent-ils (parler) être écoutés?",  qui aura lieu à l'MSH Paris Nord tous les troisièmes jeudis du mois de décembre 2016 à juin 2017, de 17h à 19h. Prémière séance le 08 décembre 2016.

Veuillez trouver en pièces jointes l'affiche et le programme.

 

Pour tous renseignements complémentaires, merci de contacter:

 

lperrier@msh-paris.fr / fdi-legge@etud.univ-paris8.fr / maica.gugolati@gmail.com

 

 

Journées d'étude "Ce que les sociologues font aux institutions et vice-versa"

Co-organisées par le Pôle Enquête de l'Université Savoie Mont-Blanc et le RT 40 "Sociologie des institutions" de l'AFS, ces journées d'études seront l'occasion d'échanger autour de la question suivante : "comment, au fil d'une recherche, le sociologue travaille avec des acteurs (professionnels, élus, citoyens ordinaires, militants...) affiliés ou ayant à faire à une institution et qu'en résulte-t-il?". En essayant de se tenir à distance des affirmations un peu dogmatiques ou simplistes (du type "les rapports de recherche prennent la poussière sur les étagères des commanditaires" ou au contraire "les sociologues qui travaillent sur l’État travaillent en fait pour l’État"...), l'enjeu de ces journées consiste d'une part à partir de la singularité, de la dimension sensible, du mouvement propre à chaque recherche sociologique dans son rapport à l'institution étudiée. D'autre part, il s'agit de profiter de la diversité des institutions, avec lesquelles les participants à ces journées sont en relation, pour explorer les différents chemins dans et par lesquels, au fil d'une recherche, s'instituent tant le chercheur que les membres de l'institution considérée.

Seminaire inter GT45RT08 / Sociologie des conflits, sociologie du militaire

1er séminaire commun des réseaux Sociologie du militaire (RT8) et Sociologie des conflits (GT45) de l'Association Française de Sociologie

 

 Maison Européenne des Sciences de l'Homme et de la Société Lille Nord de France 2, rue des canonniers, 59800 LILLE

 

 

Vendredi 18 Novembre 2016 de 9h30 à 16h30

 Les équipes du RT8 Sociologie du militaire et du GT45 Sociologie des conflits s’associent, avec le soutien de l'AFS, pour échanger sur des thématiques et objets identifiés comme communs auxquels l’actualité donne une certaine perspective. Parmi eux, se pose, par exemple, la question des représentations, des perceptions et des attentes de la population vis-à-vis de la présence quotidienne des militaires (opération Sentinelle) sur le territoire national. On peut, par ailleurs, s’interroger sur le fait de savoir si la forme non conventionnelle de conflit à laquelle la population a été confrontée a un impact sur les sources et types d’engagement. Enfin, il y a lieu de questionner les répertoires d’actions et de mobilisations politiques (par exemple face à l’interdiction de certaines manifestations), ainsi que le rôle des réseaux sociaux et de la société numérique face aux conflits violents.

 Programme

 9h30 : Accueil Café

 10h00 à 10h30 : Présentation de la journée et présentation des deux réseaux et des derniers travaux par Nicolas Amadio (McF) Université de Strasbourg, Directeur du CERIS pour le GT45 et Sébastien Jakubowski (McF HDR) ESPE Lille Nord de France, CLERSE pour le RT08.

 10h30 à 11h15 : Présentation de recherches en cours :

 « Le commandement au sein de l'armée de terre : une approche par les textes et les pratiques » par Claude Weber (McF) Ecoles Militaires de Saint-Cyr Coëtquidan, Directeur du département de sociologie et membre du Centre de Recherches des Ecoles de Coëtquidan. Publication récente : Claude Weber (dir.),Les femmes militaires, Rennes, Presses Universitaires deRennes, collection « Essais », octobre 2015, 273p.

 11h15 à 12h00 : Présentation de recherches en cours :

« violence politique totale et dynamique interne du conflit » par Jérôme Ferret (McF HDR) Université de Toulouse 1 Capitole, Directeur Adjoint de la MSHS-T, Laboratoire iDETCOM. Publication récente : Ferret Jérôme, Violence politique totale. Un défi pour les sciences sociales, Paris, Lemieux>éditeur, août 2015, 80p.

 12h à 12h30 : Discussion et mise en perspective

 12h30 à 14h : Déjeuner libre

 14h à 14h15 : Introduction par Catherine Hoeffler (McF) Université Catholique de Lille (ESPOL), Centre d'études européennes et membre du Conseil d'Administration de l'AEGES.

 14h15 à 15h : Présentation de recherches en cours :

 « La radicalisation en prison » par Rachel Sarg (ingénieure d’études) Centre d'Etudes et de Recherches sur l'Intervention Sociale (CERIS). Publication récente : Sarg Rachel, La foi malgré tout. Croire en prison, Paris, PUF, 2016.

 15h à 15h45 : Présentation de recherches en cours :

 « De la Sécurité intérieure à la sécurité globale : les relations entre acteurs publics et privés » par Sami Makki (McF) Sciences Po Lille, Responsable du Master Stratégie Intelligence et Gestion des Risques (SIGR), chercheur au CERAPS. Publication récente : Bazenguissa-Ganga Rémy et Makki Sami (dir.), Sociétés en guerres. Ethnographies des mobilisations violentes, Paris, Editions de la Maison des Sciences de l’Homme, 2012, 293p.

 15h45 à 16h30 : Discussion et réflexion croisée sur les travaux respectifs et propositions d'axes de réflexion communs. Construction du second séminaire prévu à Strasbourg au printemps 2017 et de la session de communication conjointe inter-GT envisagée pour le prochain congrès de l'AFS en juillet 2017.

Cordialement,
 Pour le GT 45 Sociologie des Conflits
Nicolas Amadio, Loch Dietmar, Jerôme Ferret
Fichier attaché: 

Séminaire du RT18, Syndicalisme et relations professionnelles dans le secteur aérien, 17 Octobre 2016, CNAM Paris

                                              

 

Syndicalisme et relations professionnelles dans le secteur aérien

 

17  Octobre 2016, 9h30-16h00

Salle des Conseils (29.1),

CNAM, 2 rue Conté, Paris

 

 

Journée d’étude organisée par le Laboratoire Techniques, Territoires et Sociétés (LATTS-UMR8134), le Réseau Thématique « Relations professionnelles » (RT18) de l’Association Française de Sociologie.

 

Le secteur aérien est aujourd’hui un secteur clé du fonctionnement de nos sociétés et tout indique qu’il gagnera encore en importance dans les décennies à venir.

Or avec la libéralisation de l’espace aérien, intervenue à partir des années 1980, les compagnies dites classiques, qui se sont constituées à l’époque où chaque pays devait avoir sa compagnie nationale, sont soumises à une concurrence de plus en plus forte de la part notamment des compagnies low-cost. Ce nouveau contexte concurrentiel les a obligées à revoir leur modèle économique et social au prix d’importantes restructurations et de luttes sociales souvent longues et dures. Malgré ces résistances, les dynamiques à l’œuvre ont entrainé une dégradation des conditions d’emploi et de travail tant au niveau du personnel navigant de cabine – steward et hôtesse de l’air - que des pilotes. Ainsi, récemment, une compagnie norvégienne, immatriculée en Irlande, a embauché du personnel sous contrat thaïlandais via une filiale à Singapour pour assurer ses vols transatlantiques. Ces dégradations de la condition salariale vont de pair avec la réduction des espaces de négociation voire des politiques antisyndicales explicitement assumées. Dès lors, les compagnies aériennes, et plus largement l’ensemble du secteur aérien, s’avèrent des lieux d’observation particulièrement pertinents pour étudier les changements consécutifs aux déploiements des politiques néo-libérales sur les relations collectives de travail et ses acteurs.

Sur la base d’analyses de cas, menées dans différents pays européens, l’objectif de cette journée d’étude est de s’interroger sur l’évolution des relations professionnelles à l’œuvre dans le secteur aérien ainsi que sur ses principaux enjeux.

 

Programme

 

-       9h30-9h50 Accueil et introduction de la journée par Louis-Marie Barnier, LEST-Aix-Marseille Université et Jean Vandewattyne, Université de Mons (UMONS)

 

Première session : Regards croisés sur les reconfigurations du transport aérien 

-       9h50-10h20 : La privatisation de la compagnie nationale Alitalia entre enjeux politiques et enjeux syndicaux, Roberta Corsi, Docteur en histoire, CIRTAI (Université du Havre)

 

-       10h20-10h50 : Air France, vers un modèle nouveau modèle professionnel néolibéral ?, Louis-Marie Barnier, LEST-Aix-Marseille Université

 

-       10h50-11h20 : Ryanair ou le triomphe du low cost, de la dégradation de la condition salariale et de l’antisyndicalisme, Jean Vandewattyne, Université de Mons (UMONS)

 

-       11h20-12h00 : Discussion

            

Deuxième session : La négociation du travail et ses conditions

-       13h30-14h00 : Définir, mesurer, compter. La négociation du temps de travail salarié dans une grande compagnie aérienne (2003-2016), Anne Lambert, Chargée de recherche, Ined Unité de recherche Mobilité, Logement, Entourage et  Démographie, Genre et Sociétés

 

-       14h-14h30 : Le syndicalisme au sein d’un collectif de travail fragmenté : le cas des ouvriers de l’assistance en piste sous-traitée, Fabien Brugière, Docteur en sociologie, CRESPPA-GTM-CNRS

 

-       14h30-15h00 : La CGT Roissy à l'épreuve de la libéralisation du transport aérien (1992-2016), Guillaume Trousset, Doctorant en histoire au Centre d'histoire sociale, Paris I.

 

-       15h00-15h30 : Discussion

 

-       15h30 : Conclusion et perspectives  

  

Comité d’organisation :

 

Louis-Marie Barnier, LEST-Aix-Marseille Université (lmbarnier@wanadoo.fr)

Mara Bisignano, Université Paris Ouest Nanterre (mbisignano@u-paris10.fr)

Jean-Michel DenisUniversité Paris Est Marne-la-Vallée (jean-michel.denis@u-pem.fr)

Jean Vandewattyne, Université de Mons (jean.vandewattyne@umons.ac.be)

 

Séminaire

Bonjour,

Le prochain séminaire du RT 30 « sociologie de la gestion » se tiendra au CNAM (2 rue Conté 75003 Paris ; accès 31, 2ème étage, salle 87), le jeudi 6 octobre 2016 de 14 h à 17 h.

Nous aurons le plaisir de recevoir Jacques Richard, professeur des Universités à Paris Dauphine : « Refonder l’entreprise, la société anonyme et l’intérêt social par la comptabilité environnementale »

Son intervention sera mise en perspective et discutée par deux membres du RT 30.

Entrée libre.

Renseignements et plan : http://sociogest.hypotheses.org/seminaire-du-rt-30

Dans l’attente de vous rencontrer à cette occasion…

 

Cordialement, O. Cléach (pour le RT 30)

rt30[at]free.fr

Prendre soin et gagner sa vie: normes pratiques, inégalités - Journées d’étude du RT48 ARTS de l’AFS

Jeudi 6 et vendredi 7 octobre 2016 à l'EHESS (Paris)

Le  Réseau  Thématique 48 «Articulation vie professionnelle/vie familiale et recomposition des temps sociaux » (ARTS) de l'Association Française de Sociologie (AFS) organise ses journées d'étude annuelles le 6 et 7 octobre 2016 à l'EHESS autour du thème Prendre soin et gagner sa vieCes journées sont ouvertes à tous.

Vous trouverez en pièce jointe le programme des journées. 

Pour en savoir plus sur le réseau ARTS:    http://arts.hypotheses.org/ 

 le comité d'organisation des journées ARTS 2016

Pascal Barbier (CESSP-CSE), Myriam Chatot (IRIS, CMH), Bernard Fusulier (Université Catholique de Louvain –FNRS), Morgan Kitzmann (GEMASS), Julie Landour (Centre Georg Simmel), Séverine Mayol (GRHAPES), Chantal Nicole-Drancourt (LISE), Alexandra Piesen (CERLIS)

Fichier attaché: 

Séminaire CRESPPA-CSU 2016-2017

La première séance du séminaire du CRESPPA-CSU 2016-2017

 

Images intégrées 1

 

 

aura lieu le mardi 27 septembre,

de 14h à 16h30


Salle 159 de l’UPS Pouchet
59-61 rue Pouchet 75017, Paris
(métro Brochant ou Guy Môquet)

 

La séance sera consacrée à la présentation du récent ouvragede Séverine Sofio, Artistes femmes. La parenthèse enchantée, XVIIIe-XIXe siècles, Paris : Editions du CNRS, coll. « Culture et Société », 2016.

 

La discussion sera introduite par Anne-Marie Devreux (CRESPPA-CSU) et Sylvain Antichan (ISP).

 

 

 

 

  Artistes femmes

Entre 1750 et 1850, l’univers des beaux-arts connaît de profondes mutations, dont l’une des conséquences est la banalisation d’une image positive de la dame artiste. Progressivement, des barrières s’abaissent, des contraintes se desserrent et la pratique de la peinture est rendue plus accessible aux femmes. S’ouvre alors une période de créativité foisonnante associée aux noms – parfois oubliés aujourd’hui –d’Elisabeth Vigée-Lebrun, Adélaïde Labille-Guiard, Marie-Guillemine Benoist, Marguerite Gérard, Constance Mayer, Victoire Jaquotot, Lizinka de Mirbel, Rosa Bonheur…

Pourquoi les artistes femmes, à ce moment précis de l’histoire, ont-elles bénéficié de l’intérêt de leurs contemporains et de conditions de travail relativement égalitaires ? Pour saisir ce phénomène, Séverine Sofio réintègre les artistes des deux sexes dans la réalité quotidienne de leur travail de création.

Ni recueil d’analyses d’œuvres, ni histoire des femmes dans l’art, cet ouvrage traite de la pratique des beaux-arts, de son organisation et de ses réalités professionnelles, institutionnelles et économiques. Cette suspension relative de l’infériorisation des femmes dans les beaux-arts n’en demeure pas moins provisoire : si la parenthèse s’ouvre timidement dans les dernières décennies de l’Ancien Régime, elle se referme progressivement avant le milieu du siècle suivant.

 

La suite du programme du séminaire CRESPPA-CSU est en cours de finalisation et nous vous l’enverrons dès que possible. D’ores et déjà, vous pouvez noter les dates suivantes pour les autres séances : 18 octobre, 29 novembre, 31 janvier,  14 mars, 11 avril, 16 mai.

 

Cordialement,

Lorenzo Barrault-Stella, Artemisa Flores Espinola, Cédric Hugrée et Marie Ménoret

 

 

 

Journée d'étude "Socialisations masculines" - 23 septembre 2016

Le GT50 "Socialisations" de l'AFS a le plaisir de vous inviter à une journée d'étude sur les socialisations masculines, organisée autour du numéro 27 de terrains & travaux.

La demi-journée se déroulera le vendredi 23 septembre 2016, de 14h à 17h30 à l'INED (Salle Sauvy), en présence de Michel Bozon (INED), Isabelle Clair (CNRS, IRIS), Colin Giraud (Université Paris Ouest Nanterre), Alban Jacquemart (CESDIP, Centre Maurice Halbwachs, Centre d'Etudes de l'Emploi).

Discussion introduite et animée par Muriel Darmon (CESSP), en présence des auteur-e-s, et des coordinateurs-trices du numéro (Julien Bertrand, Martine Court, Christine Mennesson, Vinciane Zabban).

En raison du plan vigipirate, inscription obligatoire avant le 22 septembre : gt50afs@gmail.com

 

Fichier attaché: 

"Les dynamiques du marché du travail non qualifié. Méditations, valorisations, sélections"

 

 

  

 

INVITATION  

Mai 2016

 

 

 

  Les dynamiques du marché du travail non qualifié.
Médiations, valorisations, sélections

 

Le 9 juin de 9h30 à 18h30


à Sciences Po, Amphithéâtre Caquot, 28 rue des Saints-Pères Paris 7ième 

 

L’ambition de ce workshop - co-organisé par Didier Demazière et Emmanuelle Marchal- est d’enrichir les connaissances sur le fonctionnement du(des) marché (s) du travail non qualifié. Comment le travail non qualifié - un travail sans qualités ou plutôt dont les qualités sont considérées comme sans valeur ou de faible valeur- fait-il l’objet d’échanges ? Comment s’effectuent les rencontres et les évaluations sur ce marché ?
Découvrir le programme.
 
Nous attirons votre attention sur le fait que votre inscription est gratuite mais obligatoire.
Pour vous inscrire : Formulaire d’inscription
 

 

      www.cso.edu        http://gestes.net/

 

 


 

CSO (Sciences Po / CNRS)

19 rue Amélie

75007 Paris

Téléphone : 33 (0)1 40 62 65 70


Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Si vous souhaitez exercer ce droit et obtenir communication des informations vous concernant, veuillez vous adresser à : accueil@cso.cnrs.fr

Désabonnement

Séminaire du RT 24 "Le traitement des questions migratoires au prisme des analyses « intersectionnelles »

La prochaine séance du séminaire du RT 24 de l’AFS
« Genre, Classe, Race. Rapports sociaux et construction de l'altérité »

aura lieu le vendredi 10 juin,
de 13h30 à 16h

Salle 255 de l’UPS Pouchet
59-61 rue Pouchet 75017, Paris
(métro Brochant ou Guy Môquet)

Elle portera sur :

Le traitement des questions migratoires au prisme des analyses
« intersectionnelles »

Intervenantes : Camille Gourdeau (Chercheure associée à l'URMIS), Estelle Miramond (Doctorante au LCSP - CEDREF), Louise Virole (Doctorante à l'EHESS)

Résumé : Les études intersectionnelles ont démontré l’importance de penser l’imbrication des rapports sociaux de sexe, de race et de classe. L’étude des migrations semble questionner ce triptyque. Est-ce que les questions migratoires font partie des rapports sociaux de race ? La migration constitue-t-elle un rapport social en soi ? Pour répondre à ces questions de recherche, nous nous plongerons dans l'histoire de la sociologie des rapports sociaux, de la sociologie des migrations et des études postcoloniales.
La relation entre race et migration a constitué un « point aveugle » des travaux pionniers du « black féminism » et du féminisme matérialiste. Ce sont les recherches sur le travail domestique ainsi que le développement des études postcoloniales qui permettent de faire le lien entre ces deux objets de recherche: la migration et la race.
De l'hypothèse de la racisation du fait migratoire et de la nationalité à la prise en compte de la « nation » comme rapport social autonome, nous chercherons à montrer l'importance de penser conjointement migration, race et nation - et leurs articulations avec le sexe et la classe - dans le contexte français contemporain.

"Objets et médias de l'enfance : conception/circulation"

Cher.e.s collègues,

 

Veuillez trouver ci-joint le programme de la journée d'étude "Objets et médias de l'enfance : conception/circulation" à laquelle vous êtes cordialement invité.e.s.

 Elle se tiendra à la MSH Paris Nord le mardi 17 mai 2016, de 9h15 à 18h00.

 

 L'entrée est libre et gratuite (inscription souhaitée). Nous espérons vous y retrouver nombreux.

 

 Informations détaillées et inscriptions : http://www.univ-paris13.fr/cocirpe/journee-detude/

 

L'équipe du projet CoCirPE ("Conception et Circulation des Produits culturels pour Enfants")

 

    Les organisateurs de la journée d'étude : Sébastien François (Labex ICCA) & Doriane Montmasson (CERLIS, Université Paris Descartes)

Fichier attaché: 

édition 2016 de QuantiLille.

Pour des raisons organisationnelles, il est encore possible de candidater à la 30ème édition de l’école d’été de Lille en Méthodes Quantitatives des Sciences
Sociales jusqu’au 30 avril prochain. Les candidat.e.s retenu.e.s seront prévenu.e.s avant le 15 mai. La  30ème école d’été de Lille en Méthodes  Quantitatives des Sciences
Sociales (QUANTILILLE) aura lieu cette année à Sciences Po  Lille du jeudi 30 juin au jeudi 7 juillet  2016.

En 2016, elle  propose deux modules qui se tiendront en parallèle, ouverts à toute personne inscrite dans un processus de  recherche (doctorants, post-doctorants, assistants de recherche, enseignants-chercheurs, chercheurs et ingénieurs de recherche, français et  étrangers… ) :

1. L’analyse des  correspondances (co-organisé par Bruno Cautrès et  Jean-Gabriel Contamin)

2. Méthodes numériques pour les  sciences sociales (co-organisé par Julien Boelaert,  Etienne Ollion et Julie Pagis)

Tous les cours  sont donnés en français.

Vous trouverez l’ensemble des  informations nécessaires quant au programme des cours et ateliers, et aux modalités d’inscription, de  financement ou d’hébergement, sur le site de  l’école : http://quantilille.free.fr .

Pour plus de  précisions, vous pouvez vous adresser :
- soit au responsable de  l’organisation : Younès Haddadi (ceraps@univ-lille2.fr)
- soit aux responsables scientifiques de l’école :
Jean-Gabriel Contamin (jean-gabriel.contamin@univ-lille2.fr),
Julie Pagis (julie.pagis@univ-lille2.fr),
Etienne Penissat  (etienne.penissat@gmail.com)
Alexandre Mairot (alexandre.mairot@sciencespo.fr)

Au plaisir de vous y accueillir,

Bien  cordialement,

Les organisateurs

Quantilille
30ème Ecole d'été de  Lille
Méthodes Quantitatives en Sciences sociales
Du jeudi 30 juin au jeudi 7 juillet  2016
Lille -  France

Appel à candidature pour la 1ère Université d'Eté - Réseau Migrations

Bonjour à tous,

Le Réseau Migrations a le plaisir de vous informer de l’'appel à candidature qu'’il lance pour la tenue de sa première Université d’'Eté qu'’il organise à l’'Université d’'Ibn Zohr d’'Agadir au Maroc du 29 août au 4 septembre 2016

La thématique de l’'Université d’'Eté porte sur les « Migrations et migrants au cœoeur du faire politique ». Encadrée par un comité scientifique composé de membres du Réseau Migrations et animée par des chercheurs spécialistes des phénomènes migratoires, cette semaine de réflexion articulera des ateliers de travail par axes de recherche ciblés pour les doctorant.e.s retenu.e.s, des conférences plénières, des tables-rondes avec des acteurs de la société civile ouvertes au public et des sorties de découverte du milieu local pour les participants. Le laboratoire MIGRINTER de l'’Université de Poitiers et l'’Observatoire Régional des Migrations, Espaces et Sociétés (ORMES) de l’'Université Ibn Zohr d’'Agadir sont partenaires de cet événement. 

Pour candidater, le ou la doctorant.e doit mener une recherche qui s'’inscrit partiellement ou totalement dans un ou plusieurs des axes de l’'argumentaire proposé. Le dossier de candidature doit être envoyé avant le 11 mai 2016 à l’'adresse suivante : universite.reseaumig@gmail.com.

En espérant vous trouver nombreux pour cet événement, 
 

Le comité scientifique de l'Université d'Eté du Réseau Migrations 

Fichier attaché: 

Contestation et engagement politique : corps, émotions, convictions

séance du 13 avril 2016. Militer au féminin

 

Erminia Calabrese (Université Aix-Marseille/CNRS-IREMAM) : « Femmes militantes au sein du Hezbollah libanais »

 

 

 

Contestation et engagement politique : corps, émotions, convictions

 

 

 

Séminaire de l’EHESS proposé par Pénélope Larzillière (IRD-CEPED/ CADIS) et Paula Vasquez (CNRS- CESPRA)

 

 

 

EHESS, salle 11, 105 bd Raspail 75006 Paris, 2e mercredi du mois, de 11h à 13h, du 13 janvier 2016 au 8 juin 2016

 

 

 

La contestation politique est faite de mobilisations collectives, elle correspond aussi à des engagements militants. Croisant les approches de la sociologie et de l’anthropologie politique, le séminaire étudiera la contestation par l’expérience vécue du militant. Cette expérience renvoie en partie à un parcours d’engagement avec ses étapes, que l’on peut étudier en diachronie, de l’adhésion aux circulations ou au désengagement. Comment entre-t-on en contestation ? Que fait l’engagement au militant sur le long terme, qu’y trouve-t-il, qu’y met-il ? Mais il s’agit aussi d’une expérience physique et morale. L’incorporation du politique sera ainsi envisagée au sens matériel, lorsque le corps protestataire devient le territoire d’expression de la contestation, parfois à travers des actes d’une violence extrême, contre soi ou contre l’ennemi. On reviendra également sur le statut des émotions politiques, dont les études ont connu un grand renouveau. Sur ces deux registres, l’art contestataire occupe une place particulière. Enfin, la construction des convictions politiques sera abordée, la façon dont elles dessinent une vision du monde, donnent sens, répondent à une attente axiologique et influent de cette manière sur le militant, sa vie, ses émotions. Une question quelle que peu délaissée par les derniers développements de la sociologie de l’engagement politique. Par ailleurs, la dimension du genre sera intégrée de manière transversale.

 

La réflexion mettra en perspective les évolutions théoriques en s’appuyant sur des analyses issues de terrains comparés, tout particulièrement dans le monde arabe et en Amérique latine.

 

 

 

Mots clefs : anthropologie, sociologie, politique, militantisme, engagement politique, corps, émotions, contestation, trajectoires, mobilisation(s), art contestataire, genre, monde arabe, Amérique du sud.

 

http://www.ehess.fr/fr/enseignement/enseignements/2015/ue/764/

 

 

 

13 janvier 2016. Séance introductive. Sociologie de l’engagement : état des lieux.

 

Pénélope Larzillière (IRD-CEPED/ CADIS) : Idéologie, engagement et convictions politiques.

 

Susanna Bleil (Université du Havre) : La culture politique des Sans terre : identité, utopie et engagement.

 

 

 

10 février 2016. Les temps de l’engagement. Devenir militant.

 

Hélène Combes (CNRS-CERI) : « Variations temporelles et situationnelles de l’adhésion dans une mobilisation de long cours. Du Plantón à MORENA à Mexico (2006-2015) »

 

Valentina Napolitano (CHISM-EHESS/ IEP d’Aix-en-Provence) : « A chaque génération son “événement fondateur”. Une étude des générations de militants palestiniens en Syrie »

 

 

 

9 mars 2016. Le corps protestataire

 

Hamit Bozarslan (EHESS-CETOBAC) : « La Turquie: comment donner sens à la protestation en Turquie d'Erdogan »

 

Paula Vasquez (EHESS-CESPRA) : « Le supplice auto-infligé de Franklin Brito : un deuil politico-somatique »

 

 

 

13 avril 2016. Militer au féminin

 

Erminia Calabrese (Université Aix-Marseille/CNRS-IREMAM) : « Femmes militantes au sein du Hezbollah libanais »

 

 

 

11 mai 2016. Émotions et engagement. Immédiateté. Viscéralité.

 

Christophe Traïni (IEP d’Aix-en –Provence) : « S’engager pour une cause : entre ressorts affectifs et justifications militantes ».

 

Sabrina Menelotte (IIAC-LAIOS EHESS) : « De la parole au corps violenté : "Grande peur" et déshumanisation dans le conflit armé au Chiapas, Mexique »

 

 

 

8 juin 2016. Engagement politique, engagement artistique, l’art contestataire

Nadia Marzouki (EHESS-CESPRA) : « Les danseurs de hip hop en Tunisie "

Fichier attaché: 

Journée d'étude " Santé reproductive, inégalités et discriminations. Des savoirs et des pratiques"

Le cycle de journées d'étude « Santé reproductive, inégalités et discriminations » souhaite interroger des modalités d'actions effectives touchant à la réduction des inégalités dans le domaine de la santé reproductive, en alliant la dimension académique et pratique. Les journées articuleront des présentations touchant à des terrains diversifiés, en France ou à l’étranger, dans le but de permettre des comparaisons et de faire dialoguer divers « régimes de reproduction » (Gautier, 2012). De même, les journées permettront un échange entre des recherches en sciences sociales et des retours sur des expérimentations pratiques, au sein de dispositifs institutionnels, communautaires, associatifs, dans une perspective de construction conjointe de connaissances « utiles » dans le domaine.

Lieux

  • Bâtiment Maison de la recherche - Université Toulouse Jean-Jaurès, 5 allées Antonio-Machado
    Toulouse, France (31)

 

Dates

  • vendredi 15 avril 2016

 

Programme

 

10h-12h30  (Maison de la Recherche, salle D29)

 

  • Conférence Arlette Gautier (sociologue, Université de Bretagne Occidentale) - Santé reproductive et intersectionnalité

 

14h-17h (Nouvelle Maison de la Recherche, salle E412)

 

  • Valérie Courteaut (gynécologue CDPEF 31) - Santé reproductive : Pratiques en Centre de Planification et d'Education Familiale
  • Chiara Quagliariello (anthopologue, Université de Turin) - Modèles de naissance en conflit. L'expérience de maternité des femmes sénégalaises en exil
  • Clara Lemonnier (anthropologue, Université de Bordeaux) - Façons de dire et façons de taire les maux de femmes : une ethnographie de la confidence en santé sexuelle et reproductive

 

Contacts

 

Urgence environnementale et acceptabilité sociale

Atelier Développement durable et “acceptabilité sociale”

Lien pour accéder aux enregistrements audio de la séance Urgence environnementale et acceptabilité sociale

sur le site du réseau Approches Critiques du Développement Durable 

Urgence environnementale et acceptabilité sociale

Atelier thématique commun au réseau AC/DD et au GIS ReHaL

 Urgence environnementale et acceptabilité sociale


Lundi 19 avril 2016

Matinée (10h – 12h30)

Réflexion générale sur les modèles de la nature

  • Edouard Jolly[6] « Risque atomique irréversible et acceptabilité sociale »
  • Hicham-Stéphane Afeissa[7] « Appréhender la fin ? »

Après-midi (14h – 16h30)

Approfondissement sur nature et politique en prenant le cas du climat

  • Raphaël Stevens[8] « Scénarios de l’acceptation ? »
  •  Alain Kaufmann[9] « Démocratie technique, participation, sites de problématisation: entre acceptabilité sociale et genèse d'une démocratie écologique »

Discutant : Bruno Villalba[10]

 

Prochaines séances

Mettre à l’épreuve l’acceptabilité sociale


 

Séance spéciale à l’occasion du Forum des 25 ans du Réseau REHAL
et en partenariat avec la revue Vertigo

Attention : inscription obligatoire sur le site du Forum

Mercredi 8 juin
Coordinateur de la séance : Jérôme Boissonade
Détails de la séance et plan d’accès

.

Le développement durable à l’épreuve de la société du risque


Mercredi 22 uin

Coordinateur de la séance : Jacques Lolive
  (l’assemblée générale du réseau ACDD aura lieu à cette occasion)
Détails de la séance et plan d’accès

 

"La police et l'école. De la méfiance au partenariat ?"

L'inhesj oganise du 4 mai au 12 juillet un séminaire de présentation des résultats de la recherche collective ANR IPOGEES. "La police et l'école. De la méfiance au partenariat ?" Six séances proposées par les chercheurs qui ont conduit la recherche sur le terrain en France et à l'étranger.

Entrée libre inscription en ligne sur le site de l'inhesj :  http://www.inhesj.fr/fr/formulaire/cycle-de-conferences-anr-ipogees

INHESJ
École militaire - Bâtiment 13
1 place Joffre - 75007 Paris

Contact : Anne Wuilleumier
anne.wuilleumier@inhesj.fr

Fichier attaché: 

Pages