MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE ET EMPLOI

 

Noisy-le-Grand, le30 mai 2018

 

Vient de paraître au CEET            cid:image002.jpg@01D22BAE.2010EE10

 

 

 

http://www.cee-recherche.fr/publications/mobilite-geographique-et-emploi-une-analyse-spatiale   

 

 

 

 

 

 

Suivez le CEET sur Twitter : https://twitter.com/CeeEtudesEmploi

 

MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE ET EMPLOI 

UNE ANALYSE SPATIALE

Émilie Arnoult

Le Centre d’études de l’emploi et du travail (CEET) vient de publier le numéro 142 de Connaissance de l’emploi.

Environ une personne sur dix en France change de logement chaque année. Si la plupart de ces mobilités ont lieu au sein d’une même commune, on assiste depuis le début des années 2000 à un accroissement des mobilités longues (i.e. migration d’un département ou d’une région à l’autre). L’étude de ces dernières, souvent motivées par un changement de situation professionnelle ou par la recherche d’un meilleur cadre de vie, fait apparaître des dynamiques territoriales fortement opposées entre le Nord-Est et le Sud-Ouest ainsi que des éléments d’attractivité contrastés en matière de marchés locaux du travail ou de localisation de la population.

Visant à déterminer le lien entre évolution de l’emploi et mouvements migratoires des individus, les outils de l’économétrie spatiale mettent en évidence l’influence mutuelle de l’économie locale et des mobilités résidentielles. Ils permettent en outre de vérifier un décalage entre attentes des populations et facteurs de dynamisme économique, qui alimente le phénomène de périurbanisation.

Connaissance de l’emploi, n° 142, mai 2018.
Pour télécharger le texte au format PDF, cliquer ici