Congrès mondial de Sociologie visuelle et filmique à l’Université d’Evry Paris-Saclay

25-28 juin 2018 - 2 rue du Facteur Cheval - 91000 Evry

Le Centre Pierre Naville (Université d'Evry-Université Paris-Saclay) a été sollicité par l'International Visual Sociology Association (IVSA) pour organiser sa  36e conférence annuelle, 1ère conférence à se dérouler en France.

À l'ère de l'omniprésence de l’image les sociologues intensifient eux aussi leur recours à la photographie, au cinéma et à la vidéo. Nombre d'entre eux utilisent les données recueillies et mises en scène par d'autres (des journalistes, cinéastes, photographes professionnels ou amateurs ...) et confirmer leurs thèses dans leurs écrits. D'autres sociologues prennent des photos ou réalisent des films visant à produire de nouvelles connaissances via les spécificités de leur approche en sciences sociales. Ces derniers ont appris les codes et les langages de l'image et du film, les pratiquent de la prise de vue jusqu'au le montage final, en passant les enjeux de narration.

Le congrès est intitulé Visualizing the Political Process. À partir de ce thème, les chercheurs de sciences sociales débattront de leur manière de s'emparer des images et des sons afin d'aborder des objets aussi intangibles que les pouvoirs, la démocratie, la vie publique, etc. Ils traiteront non seulement de l’État ou des collectivités territoriales, mais aussi de la famille, de l’entreprise, des mouvements sociaux, des syndicats, de l’école... La transparence dans les  processus démocratiques sera au coeur des thématiques, mais les participants livreront aussi leur analyse des luttes contre les pouvoirs autoritaires. Si la politique et les pouvoirs dans les démocraties matures occidentales (en crise ?) seront centrales, elles n'occulteront pas la contestation dans les démocraties incertaines des pays du Sud.

Les thèmes suivants seront explorés dans les sessions:

  • Comment visualiser les processus politiques dans les démocraties et dans les systèmes autoritaires ?
  • Qu’est-ce que la « transparence », visuellement parlant ?
  • Comment peut-on observer les pouvoirs dans la vie quotidienne (dans la famille, dans l’entreprise, à l’école, dans toute institution, etc.) ?
  • Comment les gouvernements autoritaires créent-ils des « rhétoriques visuelles » pour perpétuer leur politique anti-démocratique et leurs pratiques répressives ?
  • Comment les photographies et les films sont ils utilisés dans les luttes pour l’émancipation et les libertés.

Plus de 170 personnes venues de 47 pays assisteront à ce congrès : Amérique du Nord, Europe, Asie, Amérique latine, Océanie...

 Inscriptions / Programme

Contacts en français ou en anglais : Joyce Sebag, Christine Louveau, Jean-Pierre Durand