Yann Renisio

 

Doctorant de l’EHESS (je soutiens ma thèse le 28 juin) et inscrit au RT5 (classes, inégalités, fragmentations), mes recherches ont porté sur différents processus sociaux qui contribuent à distinguer les sciences sociales des sciences dites naturelles (composition sociale et trajectoire scolaire des étudiants, durée et taux de financement des thèses, âges d’entrée et de promotion dans la carrière des enseignants-chercheurs, part des financements accordés, etc.). Ma candidature au CE de l’AFS est principalement motivée par deux projets. Tout d’abord, à partir des connaissances tirées de mes recherches notamment, je souhaiterais contribuer à la diffusion d’informations sur la faiblesse des ressources allouées à la sociologie vis-à-vis des autres disciplines (notamment la situation particulièrement précaire d’une grande part des doctorants et docteurs sans poste de la discipline). Je voudrais aussi réfléchir aux questions de réutilisation pédagogique des données des recherches sociologiques, et par exemple tenter de mettre à la disposition des sociologues les résultats de recherches déjà publiées auxquels seraient joints les données utilisées et/ou leurs processus de traitement. Ce dernier volet vise à donner la possibilité aux sociologues (et spécialement aux étudiants) de reproduire/répliquer les résultats obtenus et de mutualiser ainsi les savoir-faire pour analyser différents matériaux (qu’ils soient sous forme de bases de données, d’entretiens audio ou retranscrits, d’extraits de carnets de terrain, etc.). De nombreuses pratiques de ce type ont commencé à se développer, et il me semblerait souhaitable que les sociologues intéressés puissent avoir accès à une rubrique au sein du site de leur association professionnelle pour déposer ou consulter de telles initiatives. Plus généralement, j’espère pouvoir contribuer aux échanges de l’AFS avec d’autres associations sociologiques (telles l’Association des Sociologues de l’Enseignement Supérieur, avec qui j’ai travaillé sur l’endettement des universités, ou Qui Gouverne la Science, avec qui nous menons des recherches sur les évaluateurs de l’ESR), mais aussi en dehors de la discipline (collectif des travailleurs précaires de l’ESR, marche pour les sciences,…) pour participer à la convergence des luttes pour le progrès scientifique et l’amélioration des conditions de travail dans l’ESR.

 

Yann Renisio

(https://www.cmh.ens.fr/Renisio-Yann)