Disparition de Henri Raymond

Henri Raymond est mort le 19 septembre, professeur émérite à l'Université de Nanterre, il avait 95 ans. Pour les sociologues qui ont été ses étudiants dans les années 1968, il a été un professeur incomparable. Il arrivait de Vienne où il avait dirigé le Centre Européen des Sciences Sociales et en avait ramené une recherche sur les budgets temps qui nous donnait une analyse concrète des pratiques sociales. Il était alors avec Henri Lefebvre le chef de file d'un des courants innovants de la sociologie urbaine. Ils ont publié un ouvrage fondamental de 3 tomes avec Marie-Geneviève Dezès, Nicole et Antoine Haumont sur « l'habitat pavillonnaire » paru en 1966 d'abord au CRU puis à l'Harmattan.

 

Il a été accueilli à Paris-Belleville et l'enseignement de sociologie qu'il a donné aux architectes a été déterminant pour qu'un regard soit enfin porté sur les habitants (« l'Architecture, l'Aventure Spatiale de la Raison » paru au Centre Pompidou, centre de création industrielle en 1994.)

 

Henri Raymond était d'une intense érudition et d'une gentillesse incroyable. Il avait une volonté de nous transmettre sa vision de la sociologie assez forte pour inviter en été ses étudiants à des séminaires à Oliva ou Cogolin pour nous apprendre à rédiger des communications mais aussi il nous aidait à trouver des petits boulots qui nous permettaient de survivre. Il avait un réseau d'amis fidèles surprenants par leurs origines diverses aussi bien dans l'administration, que dans la culture. Au niveau de la méthode de l'analyse des entretiens non directifs, il a transformé notre travail (cf son ouvrages : « Paroles d'Habitants, Une méthode d'analyse » paru à l'Harmattan en 2001 ). Ce n'était pas un professeur aux méthodes magistrales mais il animait les séminaires du samedi matin à Nanterre en nous donnant la parole.

Il a vers la fin de sa vie orienté ses recherches sur la Sicile Baroque et la reconstruction au XVIIè.

Jean-Marc Stébé (Jean-Marc Stébé, Architecture, urbanistique et société. Idéologies et représentations dans le monde urbain. Hommage à Henri Raymond. Paris, Éd. L’Harmattan, coll. Villes et entreprises, 2001, 312 p.) et Jean-Pierre Frey (« Paroles d'un sociologue, histoire architecturale de la société » Ed. l'Harmattan, 2006) ont publié sur son parcours de vie.

J'ai fait moi-même un article sur Henri Lefebvre et Henri Raymond, paru en 2007 dans Socio-Logos et parlé de lui sans cesse pour montrer le rôle qu'il a eu dans l'histoire de la sociologie

 

Dan Ferrand-Bechmann, Professeur émérite Université de Paris 8