La qualification par le CNU

1. La qualification, qu’est-ce que c’est ?

Pour pouvoir postuler à un poste de Maître de Conférences (MCF) ou de Professeur des Universités (PR), il faut au préalable avoir été qualifié à ces fonctions par le Conseil National des Universités (CNU). L’objectif de la procédure est de préparer le travail des commissions de recrutement futures : le CNU se porte donc garant, en qualifiant les candidats, de la qualité des profils qui sont susceptibles de se présenter aux concours de MCF ou de PR. Le rôle du CNU est également d’harmoniser nationalement les thèses et les critères de sélection et d’évaluation des candidats provenant de différentes universités, mais aussi de différents pays. Chaque discipline scientifique est représentée par une section composée d’enseignants-chercheurs de la discipline ; la sociologie et la démographie relèvent de la section 19. 

 

1.1 C’est pour qui ?

Pour les fonctions de MCF : toute personne ayant déjà soutenu un doctorat, ou prévoyant de le faire avant mi-décembre de l’année en cours (chaque année, une date est définie à l’avance, en général peu après le 10 décembre).

Pour les fonctions de PR : toute personne ayant soutenu ou prévoyant de soutenir une habilitation à diriger des recherches (HDR) avant mi-décembre de l’année (idem que pour la qualification aux fonctions de MCF, une date limite de soutenance est définie chaque année).

 Mis à part ces pré-requis, il n'y a pas de règles quant au contenu du CV pour être qualifié : ni quantité établie de publications, ni d'enseignements.

1.2 C’est quand ?

La procédure de qualification a lieu une fois par an. En septembre-octobre, il faut se préinscrire sur le site du ministère de l’enseignement supérieur Galaxie afin d’établir une déclaration de candidature, même si vous n’avez pas encore soutenu. Cette première étape permet que deux rapporteurs parmi les enseignants-chercheurs siégeant au CNU vous soient attribués. Les noms des rapporteurs sont généralement communiqués au candidat fin novembre, début décembre. Le dossier complet doit avoir été envoyé à chaque rapporteur généralement avant les congés de Noël.

 

 1.3 Pour la section 19, ça se passe comment ?

Chaque année, la section 19 produit un rapport d’activités (il est accessible notamment sur le site de l’AFS) qu’il est impératif de consulter : un récapitulatif et une sociologie de la session précédente sont établis, ainsi qu’une série de conseils aux futurs candidats pour la constitution de leur dossier.

 

 1.4 La constitution officielle du dossier

Le dossier de candidature se compose de deux types de pièces, toutes obligatoires.

- Les pièces fixées par arrêté ministériel :

1.  Le diplôme de doctorat (ou attestation de diplôme) ou le cas échéant une pièce justificative permettant d'établir la possession de titres et qualifications tels que précisés à l’article 1er de l’arrêté du 20 août 2010 (traduction éventuelle à la charge du candidat).

2.Un exemplaire du curriculum vitae (CV) limité à deux pages ;

3. Un exposé du candidat, limité à quatre pages, présentant ses activités en matière  d'enseignement, de recherche, d'administration et d'autres responsabilités collectives ;

4.Un exemplaire des travaux, ouvrages et articles dans la limite de trois documents pour les candidats à la qualification aux fonctions de maître de conférences et de cinq documents pour les candidats à la qualification aux fonctions de professeur des universités.

5.Lorsqu'un diplôme est exigé, une copie du rapport de soutenance du diplôme produit, comportant notamment la liste des membres du jury et la signature du président.

- Les pièces complémentaires, fixées par chaque section CNU. Pour la 19 :

 1. La section 19 accepte la dématérialisation d’une partie des dossiers, donc si la thèse ou l’HDR doivent obligatoirement être fournies, elles peuvent l’être SOIT au format papier SOIT sur support numérique (clé USB ou CD-rom).

2.La liste complète des publications (avec une copie des lettres d’acceptation de l’éditeur pour les ouvrages, les chapitres d’ouvrages, ou articles en cours de publication).

3.La liste complète des enseignements délivrés (intitulé, niveau, volume horaire, CM/TD, établissement).

Attention : Le CV (pièce obligatoire), la liste des publications et la liste des enseignements doivent être fournis à la fois au format papier ET au format électronique (sur CDROM ou clé USB).

 

2. Bon à savoir

Outre la lecture de tous les précieux conseils que vous donne déjà la section dans son rapport annuel, il peut être bon de savoir quelques éléments supplémentaires pour bien préparer son dossier.

-      

Chaque rapporteur a beaucoup de dossiers, le principe que vous devez toujours avoir en tête est de simplifier au maximum sa recherche d’informations à votre propos. Hiérarchiser et clarifier au maximum les informations sans qu’il en manque, mais sans en faire trop non plus.

-      

A propos de l’exposé du candidat : Cet exposé est surtout là pour détailler les publications ou les expériences d’enseignement que vous n’aurez pas pu décrire pleinement dans le CV de deux pages ; mais aussi pour justifier votre implication et votre rapport à la discipline de manière à démontrer que vous seriez capable d’enseigner la sociologie et/ou la démographie au pied levé dans les 6 mois qui viennent. Il faut donc rédiger un peu, mais pas tout. Chercher des informations telles que des dates ou un nombre d’heures de cours dans un texte est beaucoup plus long que de le faire dans une liste claire et hiérarchisée. Ne rédigez donc que ce qui ne peut pas être présenté autrement, comme par exemple ce qui justifie votre inscription dans la sociologie/démographie (c’est particulièrement important de le faire avec soin si vous n’avez pas soutenu votre thèse en sociologie ou démographie).

-      

A propos des publications : Toutes les publications ne sont pas équivalentes. Il faut donc prendre bien soin de distinguer/trier les publications dans les revues à comité, des publications dans des revues sans comité, des chapitres d’ouvrages, des communications en colloque/congrès/séminaire/journées d’études, des comptes rendus de lecture, toujours dans le souci de faciliter le travail de votre rapporteur qui ne pourra que vous en être reconnaissant.

-      

Les publications à paraître : Si un ou des articles ont été acceptés dans une revue mais que le numéro n’est pas encore paru, assurez-vous de pouvoir le prouver avec une lettre officielle de confirmation de l’éditeur (cf. liste des pièces complémentaires) sans quoi la ou les publications ne pourront pas être prises en compte. Evitez quoi qu’il arrive la tentation de « faire du volume » en alignant des titres d’articles que vous avez seulement soumis à des revues et qui n’ont pas encore été évalués : n’importe qui peut envoyer un article à une revue prestigieuse juste avant les qualifications – cela n’a donc aucun poids dans votre CV, et cela risque au contraire de donner une impression délétère de votre honnêteté intellectuelle.

-      

Les communications : Il est important de montrer que vous avez soumis votre travail à des pairs et dans d’autres communautés scientifiques que votre séminaire doctoral ou votre laboratoire, comme dans des congrès d’associations scientifiques, colloques ou des journées d’étude.

-      

A propos des enseignements : il est important que votre rapporteur puisse se faire rapidement une idée précise des expériences d’enseignement que vous avez réalisées (rappelons que la qualification ouvre surtout aux fonctions d’enseignant du supérieur). Précisez, pour chaque enseignement, le poste auquel vous avez pu le réaliser (moniteur, ATER, vacataire…), l’institution dans laquelle vous l’avez donné, le volume horaire, le statut de l’enseignement (TD/CM/TP…). Vous pouvez, par exemple, présenter le tout sous forme de tableau :

 

Année

Lieu

Statut

Format

Intitulé

Niveau

Volume horaire

2012-2013

Université X

ATER

CM

« Épistémologie »

M1

24h

2011-2012

Université Y

Moniteur

TD

« Courants théoriques de la sociologie »

L2

40h

 

-      

A propos du rapport de soutenance : Même si pouvez soutenir jusqu’à une date très avancée par rapport à l’envoi de votre dossier, il est IMPERATIF de fournir le rapport de soutenance dans votre dossier. Il faut donc vous assurer auprès de votre président de jury qu’il sera en mesure de vous le fournir dans les délais impartis après votre soutenance.

-      

L’attestation officielle de soutenance : Attention, le PV de soutenance n’est pas une preuve suffisante : il faut que vous obteniez une attestation officielle de votre école doctorale.